Cinémas : la barre du million de spectacteurs de nouveau franchie dans les salles

Cinémas : la barre du million de spectacteurs de nouveau franchie dans les salles
cinéma salle

Boursier.com, publié le jeudi 13 août 2020 à 14h06

Si la fréquentation a progressé lors de la semaine du 5 au 11 août, elle reste en retrait de près de 75% par rapport à la même période de 2019, selon CBO Box-office.

Dans un contexte de reprise difficile, les cinémas français sont parvenus à repasser au-dessus de la barre du million de spectateurs hebdomadaires, en atteignant 1,1 million d'entrées du 5 au 11 août, soit 140.000 tickets vendus de plus que la semaine précédente, selon les estimations de CBO Box-office.

"La fréquentation repasse juste au-dessus du million de spectateurs mais reste en retrait de près de 75% par rapport à la même période de 2019", précise l'enquête dévoilée mercredi. Trois nouveautés entrent directement en tête du classement pour la semaine du 5 au 11 août.

Sur la première marche du podium, on retrouve la comédie "Les blagues de Toto", avec plus de 205.528 spectateurs, suivi du seul film américain à gros budget sur les écrans : "Greenland - Le dernier refuge" avec 193.402 spectateurs. Le film d'animation "Bigfoot Family" (84.767 spectateurs) est en troisième position.

La fréquentation s'effondre en juillet

Cette reprise, même timide, constitue un signe encourageant pour les cinémas qui ont du mal à retrouver leur public depuis le déconfinement. Les salles de cinéma ont pu rouvrir le 22 juin. Pour le mois de juillet, la fréquentation des salles obscures a chuté de 73,8% par rapport à l'an dernier, avec 4,8 millions de billets vendus, comme l'avait indiqué le Centre national du cinéma (CNC).

Sur les sept premiers mois de l'année, la fréquentation est estimée à 44,1 millions d'entrées, en baisse de 64,3% en raison de la fermeture des salles pendant 99 jours et d'une offre limitée de films depuis la réouverture.

Des cinémas contraints de fermer en août

En effet, les films à gros budget ont déserté les salles obscures, car leur date de sortie a été repoussée ou bien parce qu'ils ont été vendus directement à des plateformes de streaming, telles que Netflix ou Amazon. Pour l'adaptation en prise de vue réelle du célèbre dessin animé "Mulan" par exemple, dont la sortie en salles a été repoussée à plusieurs reprises, Disney a annoncé que le long-métrage ne serait pas distribué en salles, mais directement sur la plateforme Disney+.

Faute de spectateurs, plusieurs cinémas ont été contraints de fermer leurs portes au mois d'août. Dans la capitale, Le Grand Rex, cinéma parisien mythique qui subit l'impact durable de la crise sanitaire sur le secteur, a décidé de fermer ses portes pour la première fois durant tout le mois d'août...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.