Comment le cannabis fait planer Wall Street...

Comment le cannabis fait planer Wall Street...©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 septembre 2018 à 16h45

Qu'il soit à usage thérapeutique ou récréatif, le cannabis commence à intéresser sérieusement l'industrie de la santé et de l'agro-alimentaire. Et côté politique, le Canada a prévu de légaliser la marijuana le 17 octobre prochain, devenant le 1er pays du G7 à franchir ce pas.

De nombreuses sociétés spécialisées sont d'ores et déjà cotées à la Bourse de Toronto et de New York, où elles ont connu ces derniers mois une véritable envolée, que certains observateurs qualifient de simple bulle spéculative...

Une valorisation multipliée par 12 depuis juillet!

Dans ce contexte, la firme canadienne Tilray, un spécialiste canadien du cannabis à usage médical, a vécu mercredi une séance de folle spéculation à Wall Street : son cours de Bourse a d'abord presque doublé (+94%!) avant d'effacer presque tous ses gains. Sa cotation a dû être suspendue 5 fois pendant la séance, et le titre a finalement terminé en hausse de 38% à la clôture à 214,06$ !

Mardi, le titre de Tilray avait déjà flambé de 29%, et au cours actuel, le titre a désormais été multiplié par plus de 12 depuis son introduction sur le Nasdaq en juillet dernier à seulement 17$ par action.

La société, qui n'a réalisé que 20 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2017, affiche désormais une capitalisation boursière supérieure à 14 milliards de dollars (12 MdsE), soit plus que les groupes français Atos (11,3 MdsE), Valeo (9,4 MdsE) ou Rémy Cointreau (5,8 MdsE).

Des propriétés anti-douleur reconnues

Mercredi, le titre Tilray a bénéficié de projections très optimistes pour le secteur de la part de son patron, Brendan Kennedy... Dans une interview à la chaîne TV américaine 'CNBC', le directeur général de Tilray a confirmé que l'administration américaine des stupéfiants (US DEA) avait autorisé le groupe à importer du cannabis à usage médical dans le cadre d'un essai clinique en Californie.

M. Kennedy a ajouté qu'il voyait d'importantes opportunités de croissance pour le secteur du cannabis à usage médical mais aussi récréatif... Il a dit s'attendre à ce que d'autres pays emboîtent le pas au Canada en légalisant totalement l'usage de la marijuana, qui reste interdite dans la plupart des pays du monde, considérée comme un produit stupéfiant. Il a aussi conseillé aux groupes de spiritueux et aux laboratoires pharmaceutiques d'investir dans le cannabis, qui menace de se substituer à leurs produits.

"Si vous êtes un investisseur dans une compagnie pharmaceutique ou que vous êtes une compagnie pharmaceutique, il faut vous protéger contre le risque d'une substitution par le cannabis" des médicaments antidouleur, a-t-il notamment affirmé...

La législation évolue vite sur le continent américain

Les Pays-Bas disposent depuis longtemps d'une législation souple sur la marijuana, tandis que l'Uruguay l'a totalement légalisée en décembre 2013, et que le Canada s'apprête à son tour, le 17 octobre prochain, à légaliser l'usage de la marijuana pour toutes les personnes âgées de plus de 18 ans.

Aux Etats-Unis, le cannabis à usage médical est autorisé dans près de 30 Etats, tandis que son usage récréatif a été légalisé dans une dizaine d'Etats, dont la Californie depuis le 1er janvier 2018, ainsi que l'Etat de Washington, le Colorado, l'Oregon, le Nevada, l'Alaska, le Massachusetts et le Maine.

Mercredi à Wall Street, le secteur du cannabis a suivi Tilray dans son ascension, avec notamment Cronos Group (+8,7%) et New Age Beverages (+55% !). Ce dernier a indiqué tester actuellement des boissons infusées au cannabidiol (CBD), un composé du cannabis. La société canadienne Canopy Growth a reculé de 4,8%, mais son cours a été multiplié par plus de 6 depuis un an.

Le cannabidiol (CBD) est l'un des composés actifs majeurs du cannabis. Mais contrairement au THC (tetrahydrocannabinol), autre composé du cannabis, le CBD n'est pas classé comme stupéfiant, c'est-à-dire qu'il ne provoque pas d'euphorie...

Constellation Brands, Molson Coors et Coca-Cola déjà en lice

Lundi, le journal 'BNN Bloomberg' a révélé que le géant des boissons, Coca-Cola, aurait entrepris des discussions avec le groupe canadien Aurora Cannabis, en vue lui aussi de commercialiser des boissons contenant CBD.

Ces boissons à usage thérapeutique seraient destinées à lutter contre les inflammations, les douleurs et les crampes. Coca-Cola n'a pas commenté ces informations, mais a indiqué qu'"avec beaucoup d'autres dans l'industrie des boissons, nous surveillons de près la croissance du cannabidiol (CBD) non psychoactif, comme ingrédient dans les boissons de bien-être fonctionnelles à travers le monde".

En août 2018, le groupe Constellation Brands, qui produit notamment les bières Corona et Modelo avait annoncé avoir investi 4 milliards de dollars dans Canopy Growth. Le brasseur Molson Coors a lui aussi noué un partenariat, avec un autre canadien, Hydropothecary (Hexo Corp) pour mettre au point des boissons infusées au cannabis...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.