Commerce : enfin des progrès entre les Etats-Unis et la Chine

Commerce : enfin des progrès entre les Etats-Unis et la Chine©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 09 janvier 2019 à 20h31

Pétrole, produits agricoles et manufacturés... La Chine se serait engagée mercredi, à l'issue de 3 jours de négociations, à accroître nettement ses achats aux Etats-Unis. Pour autant, les détails d'un accord ne sont pas précisés à ce stade...

Après trois jours de négociations menées à Pékin entre les Etats-Unis et la Chine, cette dernière aurait fait des avancées substantielles pour rééquilibrer la balance commerciale entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales.

Selon un communiqué du Bureau du représentant américain au commerce, publié mercredi, "les discussions se sont concentrées sur les engagements de Pékin à acheter une quantité substantielle de produits agricoles, pétroliers et manufacturés, ainsi que d'autres produits et services aux Etats-Unis".

Pékin annonce des mesures de soutien à l'économie chinoise

Par ailleurs, la Banque populaire de Chine (BPC) a promis mercredi de soutenir davantage l'économie réelle pour faire face à la détérioration des conditions économiques. En outre, le Conseil des affaires de l'Etat, l'un des organes du pouvoir politique, a annoncé de nouvelles mesures fiscales en faveur des petites et moyennes entreprises.

La croissance chinoise a ralenti en 2018, notamment sous l'effet de la taxation de quelque 250 milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis. Les chiffres du PIB chinois, attendus le 21 janvier, devraient faire ressortir un ralentissement de la croissance à environ 6,6% en 2018 après 6,9% en 2017. Les économistes tablent sur une poursuite de la décélération en début d'année 2019, avant que les mesures de soutien ne commencent à porter leurs fruits.

Les marchés financiers applaudissent

Ces annonces, malgré leur caractère assez vague pour l'instant, ont permis aux marchés boursiers mondiaux de poursuivre mercredi leur rebond entamé depuis le début de l'année. En Asie, l'indice chinois CSI 300 a gagné 1% mercredi, l'indice Hang Seng de Hong Kong a bondi de 2,2% et le Nikkei 225 japonais a pris 1,1%. En Europe, l'Euro Stoxx 50 a progressé plus prudemment de 0,5%, tandis qu'à New York, en séance, l'indice Dow Jones progressait de 0,5% et le Nasdaq Composite gagnait 0,9%.

Les cours du pétrole bondissaient de leur coté de 4% à 5% dans l'espoir d'un accord commercial, qui écarterait le risque d'un coup d'arrêt brutal à la croissance mondiale. En soirée, le prix du baril de brut léger américain WTI flambait de 4,8% à 52,17$ (pour le contrat à terme de février), tandis que l'échéance mars sur le Brent de mer du nord prenait 4,1% à 61,16$.

Des discussions à haut niveau

L'optimisme concernant les négociations commerciales est monté d'un cran, mardi, lorsque les délégations ont indiqué que les pourparlers, prévus pour deux jours, se poursuivraient finalement pour un troisième jour. De son côté, Donald Trump avait tweeté que "les discussions avec la Chine se passent très bien!", sans plus de précisions.

Talks with China are going very well!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Dès lundi, la présence inattendue de Liu He, le vice-premier ministre chinois et principal conseiller économique du président Xi Jinping, durant les négociations, avait été interprétée comme le signe d'une forte implication de la Chine en vue d'un accord. Une rencontre est en outre prévue plus tard ce mois entre M. Liu et Robert Lighthizer, le représentant américain au commerce.

Un accord concret attendu avant début mars

Le 1er décembre dernier, après une rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping en marge du sommet du G20 de Buenos Aires, les Etats-Unis et la Chine ont accepté une trêve commerciale de 90 jours pour conclure un accord global.

Jusqu'au 1er mars prochain, les deux pays ne s'imposeront pas de nouveaux droits de douanes, après une année 2018 marquée par une montée des barrières douanières sur des dizaines de milliards de dollars d'importations des deux côtés de l'océan Pacifique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.