Commerce : l'accord entre les Etats-Unis et la Chine signé début janvier?

Commerce : l'accord entre les Etats-Unis et la Chine signé début janvier?
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping lors du sommet du G20 d'Osaka.

Boursier.com, publié le jeudi 26 décembre 2019 à 21h39

Les Etats-Unis et la Chine sont dans la dernière ligne droite avant la signature de leur accord commercial partiel. Le texte prévoit la levée progressive d'une partie des droits de douane mis en place depuis 19 mois entre les deux pays.

Depuis l'accord de principe annoncé le 13 décembre dernier, les négociateurs américains et chinois travaillent a rédiger les détails d'un texte dont peu de détails ont filtré jusqu'ici. La signature de cet accord commercial partiel pourrait intervenir début janvier selon des sources américaines.

Cet accord dit de "Phase 1" (en attendant un accord plus complet) est destiné à rééquilibrer la balance commerciale entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales. Il prévoit la levée progressive d'une partie des droits de douane mis en place depuis 19 mois entre les deux pays en échange de l'achat par Pékin de plus de produits américains, notamment agricoles.

Selon les dernières déclarations, la rédaction de l'accord partiel serait désormais dans la dernière ligne droite avant sa signature par Donald Trump et Xi Jinping. Le 24 décembre, le président américain a ainsi indiqué à des journalistes qu'une cérémonie de signature était bien en préparation. Il a ajouté que "l'accord est conclu. Il est en train d'être traduit en ce moment même".

Puis mercredi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, cité par la presse chinoise, a affirmé que les Etats-Unis et la Chine étaient en contact afin d'organiser les conditions de la signature de l'accord. "Les deux parties ont maintenu une communication étroite sur les dispositions spécifiques de la signature de l'accord et sur les autres travaux restants", a ainsi déclaré M. Geng.

Démantèlement progressif des barrières douanières

Ni la date ni le lieu de la signature n'ont encore été communiqués. Le 13 décembre, jour de l'annonce de la conclusion de l'accord partiel, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer avait évoqué une signature pendant "la première semaine de janvier", ce qui n'a donc pas encore été confirmé.

L'accord, dont les détails n'ont pas été dévoilés, a permis d'éviter l'entrée en vigueur d'une nouvelle série de taxes américaines et chinoises prévues au 15 décembre. Il prévoit également la baisse (de 15% à 7,5%) des taxes américaines sur environ 120 milliards de dollars de produits chinois importés, ainsi qu'une hausse des achats chinois de produits américains agricoles, manufacturés et énergétiques. Washington a cependant maintenu à ce ce stade les droits de douane de 25% appliquées à 250 Mds$ d'autres marchandises chinoises importées.

Donald Trump avait tweeté le 13 décembre que les Chinois "'ont accepté de nombreux changements structurels et des achats massifs de Produits Agricoles, Énergétiques et Biens Manufacturés, et bien plus encore".

Selon des sources américaines, Pékin pourrait s'engager à acheter au moins 200 milliards de dollars de biens et services américains supplémentaires d'ici à deux ans, dont 32 Mds$ de produits agricoles, afin de rééquilibrer la balance commerciale entre les deux principales économies mondiales.

Wall Street sur des sommets historiques dans l'espoir d'un accord

A la mi-décembre, Pékin a publié une liste de produits américains, notamment chimiques, qui seront exemptés de surtaxes douanières pendant un an. Puis, le 23 décembre, la Chine a annoncé une baisse des droits de douane sur près d'un millier de produits alimentaires et technologiques (859), quel que soit leur pays d'origine. La moitié de ces produits (alimentation et médicaments) sera exemptée dès le 1er janvier, et l'autre moitié (des produits technologiques) le sera au 1er juillet 2020.

Les espoirs de trêve prolongée dans la guerre commerciale sino-américaine ont contribué à propulser les marchés boursiers américains à des records historiques ces dernières semaines. Depuis le début de l'année, les trois principaux indices de Wall Street ont bondi respectivement de 22,5% pour le Dow Jones, de 29% pour le S&P 500 et de 35,6% pour le Nasdaq. Ils ont également été soutenus par les assouplissements monétaires de la Réserve fédéral (3 baisses de taux depuis juillet) et une économie américaine solide, malgré un accès de faiblesse du secteur manufacturier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.