Commerce : le FMI exhorte Trump à renoncer au protectionnisme

Commerce : le FMI exhorte Trump à renoncer au protectionnisme
Le président Donald Trump à la Maison Blanche.

Boursier.com, publié le mardi 03 juillet 2018 à 23h31

Le FMI a publié mardi son évaluation annuelle des Etats-Unis, qui salue les bonnes performances de l'économie, mais met en garde contre les "effets néfastes" des mesures protectionnistes que Donald Trump entend mettre en oeuvre notamment contre la Chine et l'Union européenne.

Le comité des directeurs du Fonds monétaire international a ainsi exhorté les autorités américaines à résoudre leurs différends commerciaux sans avoir recours à des mesures unilatérales qui pourraient mettre à mal la croissance mondiale.

Maintenir les règles d'ouverture et d'équité du commerce mondial

Dans un communiqué, le FMI a exprimé de fortes inquiétudes sur la récente politique commerciale, qui pourrait avoir "des effets néfastes au-delà de l'économie américaine, en provoquant des mesures de représailles et en sapant un système commercial multilatéral basé sur des règles d'ouverture et d'équité".

L'institution internationale s'est félicitée de "la solide performance de l'économie américaine, avec une accélération de la croissance, un chômage faible et une inflation discrète", mais a souligné que "la politique américaine a des implications importantes sur le reste du monde" et noté sur son compte Twitter qu'"un certain nombre de faiblesses s'accumulent pour le moyen terme".

The near-term outlook for the #UnitedStates is one of strong growth and job creation. Next year the US is expected to mark the longest expansion in its recorded history. However, a number of vulnerabilities are being built-up for the medium-term https://t.co/gAm9av9dIY pic.twitter.com/E7w3bqJ21l - IMF (@IMFNews)

"Les directeurs exhortent les autorités à travailler de manière constructive avec leurs partenaires commerciaux pour réduire les barrières commerciales et résoudre leurs désaccords (...) sans avoir recours à des actions unilatérales nocives", a poursuivi le communiqué.

Application dès vendredi de lourdes taxes sur la Chine

Ce n'est pas la première fois que le FMI met en garde contre les effets de la politique protectionniste de Donald Trump, mais ses exhortations se font de plus en plus pressantes à mesure que les barrières douanières commencent à se dresser, rendant une escalade de plus en plus plausible.

Ainsi, sauf coup de théâtre, les Etats-Unis ont prévu de mettre en oeuvre ce vendredi 6 juillet des taxes sur 34 milliards de produits importés de Chine, première tranche d'un bloc de 50 Mds$ de produits chinois que Washington a prévu de taxer.

La Chine va riposter avec des taxes équivalentes ce même 6 juillet, qui frapperont notamment le soja et les automobiles provenant des Etats-Unis. Donald Trump a d'ores et déjà répliqué en annonçant que Etats-Unis étudiaient une liste de 200 Mds$ de marchandises chinoises supplémentaires à taxer.

Les tensions montent avec l'Union européenne et le Canada

De son côté, l'Union européenne menace Washington de taxer près de 300 Mds$ de produits américains, si Trump s'entête à taxer les importations d'automobiles. L'UE a déjà mis en place depuis le 22 juin des barrières douanières sur un certain nombre de produits américains, dont les motos Harley-Davidson et le whisky américain, le Bourbon, en réponse à la taxation par Washington de l'acier et de l'aluminium importés aux Etats-Unis, depuis le 1er juin.

De son côté, le Canada a mis en oeuvre depuis le 1er juillet des droits de douane additionnels sur environ 13 Mds$ (16,5 Mds$ canadiens) de produits américains.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU