Commerce : les soldes n'ont pas fait recette

Commerce : les soldes n'ont pas fait recette
soldes d'hiver

Boursier.com, publié le lundi 03 février 2020 à 06h55

Depuis le début des soldes d'hiver 2020, la fréquentation des magasins a enregistré une baisse de 10% par rapport à 2018, selon les estimations de Procos...

Bilan (très) mitigé pour les soldes d'hiver qui se terminent demain mardi 4 février... Les gros rabais ne sont pas parvenus à attirer les clients, alors que le secteur du commerce cherchait à compenser le mauvais mois de décembre, impacté par les grèves contre la réforme des retraites.

Selon la fédération du commerce spécialisé Procos, "les soldes 2020 qui ont débuté dans un contexte défavorable se déroulent très mollement (-4,9% de chiffre d'affaires)". Un quart des 260 enseignes adhérentes à la fédération connaissent même une baisse de fréquentation supérieure à 10% !

"Le démarrage des soldes a été très difficile car la grève a pénalisé les déplacements de certains clients", a précisé Emmanuel Le Roch, délégué général de la fédération, au 'Figaro', qui rappelle d'ailleurs que lapremière semaine est supposée être la plus fructueuse. A noter que la durée des soldes d'hiver 2020 a été réduite à 4 semaines au lieu de 6 auparavant par la loi Pacte.

Les soldes plombés par les ventes privées et les promotions

L'Alliance du Commerce, qui représente 27.000 magasins dans le secteur de l'habillement et de la chaussure, fait un constat similaire. A mi-parcours des soldes, la baisse de l'activité allait déjà "jusqu'à 15% selon les enseignes", a-t-elle affirmé à 'BFMTV'.

Selon Procos, ces mauvais chiffres s'expliquent notamment par l'essor des ventes privées et d'autres périodes promotionnelles (Black Friday...), qui pèse en effet sur l'attrait des consommateurs pour les soldes. Cette année, cet effet aurait été particulièrement marqué, conduisant même de nombreux commerces à commencer leurs promotions... avant Noël. "Cela a asséché une partie de la demande et les stocks restent importants", affirme Emmanuel Le Roch.

"Nous espérions un rattrapage, il n'a pas eu lieu"

Après une mauvaise année 2018 (- 3,3%) affectée par le mouvement social des "Gilets jaunes'', le commerce spécialisé a terminé 2019 sans grande évolution, progressant de 0,1% seulement, selon les chiffres de Procos.

"Nous espérions un rattrapage, il n'a pas eu lieu. Il est à craindre que certains indépendants, qui ne bénéficient pas du soutien d'une chaîne, mettent la clé sous la porte", alerte la fédération...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.