Commission européenne : Thierry Breton sera auditionné le 14 novembre

Commission européenne : Thierry Breton sera auditionné le 14 novembre©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 08 novembre 2019 à 18h28

Thierry Breton a été désigné par Paris pour le poste de commissaire au Marché intérieur, après le rejet de Sylvie Goulard.

Thierry Breton, désigné par la France après le rejet de la candidature de Sylvie Goulard, et les deux autres commissaires proposés par la Hongrie et la Roumanie seront auditionnés le 14 novembre, a annoncé vendredi le Parlement européen.

Thierry Breton a été désigné par Paris pour le poste de commissaire au Marché intérieur, le Hongrois Oliver Várhelyi au voisinage et à l'élargissement et la Roumaine Adina-Ioana Valean aux transports. Chaque audition durera trois heures.

Majorité simple des suffrages

La commission des affaires juridiques du Parlement se réunira le 12 novembre pour évaluer les déclarations d'intérêts financiers des candidats, précise le Parlement. La Conférence des présidents des commissions évaluera le résultat des auditions dans la soirée du 14 novembre.

Un vote en plénière est prévu le 27 novembre : pour être élue, la Commission dans son ensemble doit obtenir la majorité simple des suffrages exprimés.

La nouvelle Commission européenne présidée par l'Allemande Ursula von der Leyen aurait dû prendre ses fonctions le 1er novembre, mais le rejet au Parlement européen de trois commissaires désignés par les Etats membres, dont la Française Sylvie Goulard, a retardé le processus.

"Très honoré"

PDG du groupe Atos depuis 2009, Thierry Breton, 64 ans, a également dirigé France Télécom (2002-2005) et Thomson (1997-2002). Il a été ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie sous Jacques Chirac de février 2005 à mai 2007. Il a eu l'occasion de travailler avec Ursula Von Der Leyen lorsqu'elle était ministre de la Défense en Allemagne.

Selon les observateurs, le choix d'un candidat issu de la droite devrait faciliter le soutien du Parti populaire européen (PPE), premier groupe parlementaire à Strasbourg - c'est eux qui avaient retoqué la candidature de Sylvie Goulard. Alors qu'une partie de l'opposition française - notamment les Europe Ecologie Les Verts et la France Insoumise - dénonce un conflit d'intérêts, les attributions du futur commissaire européen recouvrant les activités d'Atos, le ministre du Budget, Gérald Darmanin, a défendu le bilan de Thierry Breton lorsqu'il était ministre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.