Compte à rebours lancé pour TikTok !

Compte à rebours lancé pour TikTok !
TikTok

Boursier.com, publié le mardi 04 août 2020 à 00h47

Le président américain donne 45 jours au groupe chinois ByteDance pour conclure la vente de l'application de vidéos TikTok à Microsoft...

Quel avenir pour TikTok aux Etats-Unis ? Alors que Donald Trump avait dit vendredi vouloir interdire purement et simplement l'application de son pays, c'est le rachat de l'entreprise qui devrait finalement l'emporter... Le président américain, qui avait d'abord écarté l'hypothèse d'une vente, a en effet changé d'avis suite à un entretien avec le PDG de Microsoft Satya Nadella. Le groupe informatique californien a ainsi confirmé que des négociations étaient en cours pour racheter la branche américaine de TikTok à sa maison mère chinoise, ByteDance, avec pour objectif de conclure un accord d'ici au 15 septembre.

Donald Trump donne ainsi 45 jours au groupe chinois pour conclure la vente de l'application de vidéos TikTok à Microsoft. Le président a changé d'avis sous la pression de plusieurs de ses conseillers et de responsables du Parti républicain, a précisé une source proche du dossier rapportée par l'agence Reuters...

Une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis ?

"Un accord gagnant-gagnant est en préparation", a estimé sur Twitter dimanche le sénateur républicain Lindsay Graham en réponse au changement de position de Donald Trump...

Les discussions entre Microsoft et ByteDance seront suivies par le Comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS), un organisme fédéral qui a le pouvoir d'empêcher un accord au nom de la sécurité nationale, selon les sources...

Pour rappel, les autorités américaines estiment que l'application, très populaire, constitue une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis en raison de l'accès aux données personnelles de ses utilisateurs qu'elle donne à ses propriétaires...

100 millions d'utilisateurs américains

Une interdiction totale de TikTok ne manquerait pas de frustrer bon nombre des utilisateurs de l'application à trois mois de l'élection présidentielle américaine et ferait probablement l'objet de multiples recours juridiques. Bannie en Inde et à Hong Kong, la plateforme de vidéos revendique 100 millions d'utilisateurs américains.

Bras de fer chinois

Dans un courrier interne adressé lundi au personnel et dont l'agence Reuters a pu prendre connaissance, le PDG et fondateur de ByteDance, Zhang Yiming, a expliqué que l'entreprise avait bien entamé des discussions avec un groupe technologique dont il n'a pas cité le nom, afin de dégager la voie "pour que nous puissions continuer à proposer l'application Tiktok aux Etats-Unis." Il a souligné cependant que le groupe chinois était en désaccord avec la position du Comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS), l'organisme fédéral qui a jugé indispensable une cession intégrale des activités américaines de Tiktok en raison de menaces pour la sécurité nationale...

Des sources proches du dossier, la valorisation totale de Tiktok pourrait s'élever à 50 milliards de dollars, environ 43 milliards d'euros, mais la cession contrainte des activités américaines et d'autres branches à l'unité devrait probablement rapporter des sommes "nettement moins importantes"...

"Un accord imposé sous la contrainte de Washington pourrait ouvrir la voie à d'interminables contentieux s'il venait à entraîner une issue défavorable pour les actionnaires privés actuels", a déclaré Fred Hu, président du groupe Primavera Capital, actionnaire de ByteDance, l'une des firmes de capital-investissement les plus actives en Chine.

A ses yeux, Microsoft constitue un acquéreur "crédible"... "ByteDance est une victime innocente des politiques folles et de la géopolitique folle. C'est une situation triste pour ByteDance, pour le capitalisme entrepreneurial et pour l'avenir du commerce mondial", a-t-il estimé. A Wall Street lundi soir, Microsoft a progressé de 5,6% à la clôture à 216,54$, non loin de ses sommets historiques. Dans un communiqué, Microsoft a reconnu prudemment que rien ne permettait pour le moment de garantir que la vente serait bel et bien conclue....

Vos réactions doivent respecter nos CGU.