Compteur Linky : les particuliers vont commencer à le rembourser l'an prochain

Compteur Linky : les particuliers vont commencer à le rembourser l'an prochain©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 01 juin 2021 à 10h06

Au moment de son lancement en 2011, le gouvernement avait pourtant promis que les Français n'auraient pas à mettre la main à la poche.

Au moment de son lancement en 2011, le gouvernement avait pourtant promis que les Français n'auraient pas à mettre la main à la poche.

Le gouvernement avait pourtant promis qu'il ne coûterait "pas un centime aux particuliers"... Le compteur Linky a été installé dans 32 millions de foyers, soit environ 90% d'entre eux et les Français vont commencer à le rembourser l'an prochain, révèle mardi le journal 'Le Parisien'.

Coût du compteur, dont l'installation a beaucoup fait polémique : "5,7 milliards d'euros, selon les calculs de la Cour des comptes, soit 130 euros par boîtier, fabrication et pose comprises, auxquels il faut rajouter des frais annexes", rappelle le journal.

Pas gratuit

Malgré les promesses d'Eric Besson en 2011, alors ministre de l'Industrie et de l'Energie, qui assurait que s'équiper du boîtier serait totalement gratuit, la Cour des comptes a conclu depuis que le financement serait bien assuré par les Français, via un un mécanisme de "différé tarifaire", qui permet de décaler le remboursement de quelques années. Il va démarrer en 2022, "à raison de plusieurs centaines de millions d'euros prélevés chaque année sur la facture, pour un total 2 milliards d'euros en 2030", explique 'Le Parisien'.

Et il y aura même un taux d'intérêt de 4,6%, permettant à Enedis de s'offrir une marge de 2,8 %, soit un demi-milliard d'euros d'intérêts supplémentaires, là aussi payés par les consommateurs.

Des économies

Le journal rappelle qu'il manque donc une enveloppe de 3,7 milliards d'euros. "Comme avec le différé, cela sera compensé par les économies générées grâce au compteur. Avec des relevés désormais réalisés à distance par exemple", se justifie Enedis, interrogé par le journal. Le groupe économiserait un milliard d'euros de charges d'exploitation sur les quatre prochaines années.

Toujours selon Enedis, les usagers seraient gagnants, grâce à une lecture plus fine de leur facture, permise par Linky, qui leur permettrait de mieux gérer leur consommation. Mais ce n'est pas tout à fait l'avis des associations. L'UFC-Que choisir a par exemple publié une pétition dès 2018 pour dénoncer ce financement. "L'équilibre économique semble effectivement loin d'être garanti pour le consommateur", dénonce pour sa part François Carlier, délégué général de la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie), dans le journal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.