Confinement : déjà plus de 500 amendes à Paris

Confinement : déjà plus de 500 amendes à Paris©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 18 mars 2020 à 14h51

L'amende forfaitaire est passée ce mercredi de 38 à 135 euros et pourrait atteindre 375 euros en cas de récidive.

Plus de 500 amendes ont été infligées à Paris pour non-respect des règles de confinement en vigueur depuis mardi midi pour tenter de contenir l'épidémie de coronavirus en France.

"Cette nuit, les contrôles ont continué pour s'assurer de la mise en oeuvre des mesures de confinement", écrit la préfecture de police de Paris sur son compte Twitter, faisant état de 518 verbalisations pour déplacements non justifiés et quatre verbalisations pour "commerces non essentiels". "Face à l'irresponsabilité, la fermeté sera de mise", a-t-elle prévenu. Selon l'agence de presse Reuters, 10.000 contrôles ont été effectués.

375 euros pour les récidivistes

Selon le décret publié dans la nuit au Journal officiel, l'amende forfaitaire - mesure phare du dispositif français qui s'inspire de ce qui a été mis en place en Italie et en Espagne - est passée ce mercredi de 38 à 135 euros et pourrait atteindre 375 euros en cas de récidive.

Depuis mardi midi et pendant 15 jours, toute personne se déplaçant en France devra être en mesure de présenter un justificatif aux quelque 100.000 membres des forces de l'ordre déployées sur le territoire.

Seuls les déplacements pour le travail, les courses ou besoins de première nécessité, les déplacements pour motif de santé, motif familial impérieux ou assistance de personne vulnérable, les déplacements brefs à proximité du domicile ou l'activité physique sont autorisés sous réserve de présenter une attestation sur l'honneur.

Des échanges et des explications

"La fermeté n'exclut absolument pas le discernement", a souligné Michel Lavaud, chef du service communication de la police nationale, sur BFM TV. "On va surtout s'attacher à distinguer la bonne de la mauvaise foi." "On sera très ferme mais nous aurons toujours une phase d'échanges et d'explication. Ce discernement est indispensable pour que la mesure (de confinement) soit comprise et bien appliquée", a-t-il ajouté.

Un peu plus tôt, la porte-parole de la gendarmerie Maddy Scheurer avait indiqué sur franceinfo que les règles avaient été "globalement respectées" mardi sur l'ensemble du territoire, faisant état de "comportements responsables et civiques". Selon le dernier bilan établi mardi soir, 7.730 cas confirmés de coronavirus et 175 décès ont été recensés en France. Cinq mille personnes sont guéries ou confinées à domicile.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.