Convention climat : Djebbari se dit favorable à la baisse de TVA sur les billets de train

Convention climat : Djebbari se dit favorable à la baisse de TVA sur les billets de train©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 01 juillet 2020 à 14h29

"Si on fait la baisse de la TVA, il faut s'assurer que la baisse est répercutée au bénéfice des usagers et des voyageurs", a expliqué le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari...

Bientôt des billets de train moins chers ? C'est l'une des idées de la Convention citoyenne pour le climat, composée de 150 Français tirés au sort pour faire des propositions pour lutter contre le réchauffement climatique. Afin d'inciter à prendre le train plutôt que l'avion, jugé plus polluant, les citoyens de la Convention souhaitent en effet réduire la part de la TVA sur les billets de train de 10% à 5,5%.

Lundi dernier, Emmanuel Macron avait annoncé qu'il acceptait de reprendre cette proposition et de la transmettre au Parlement pour un débat. Sur 'BFMTV' et 'RMC' ce mercredi, le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari s'est déclaré favorable à cette mesure "sur le principe".

"L'histoire nous enseigne, notamment à l'époque où on a baissé la TVA sur la restauration, que les baisses de TVA, qui coûte cher à l'Etat, en général ne sont pas répercutées dans la poche du consommateur... Donc si on fait la baisse de la TVA, il faut s'assurer que la baisse est répercutée au bénéfice des usagers et des voyageurs", a-t-il expliqué.

Des dépenses lourdes pour l'Etat

Les avis concernant cette proposition divergent au sein du gouvernement. Mardi dernier, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est pour sa part dit opposé à cette mesure, "car baisser la TVA, c'est des dépenses qui sont très lourdes pour l'Etat".

Le dispositif doit être débattu dans des groupes de travail, avant d'être éventuellement présenté à la fin de l'été dans un projet législatif. Pour rappel, Emmanuel Macron a validé 146 des 149 propositions de la Convention citoyenne pour le climat et promis de consacrer 15 milliards d'euros pour financer ces mesures destinées à lutter contre le réchauffement climatique.

"Une politique très ambitieuse"

En revanche, Bruno Le Maire se dit "plus favorable à ce qu'on développe massivement les lignes ferroviaires... Je serai très favorable à ce que, dans le plan de relance qui sera présenté vers la fin du mois d'août/le début du mois de septembre, nous ayons des dispositions très fortes pour la relance du fret et du transport ferroviaires", avait indiqué le ministre.

Le secrétaire d'Etat aux Transports a d'ailleurs tenu à souligner que "le ferroviaire chaque année, c'est 15 milliards de dotations publiques, c'est 3 milliards pour le réseau ". "Là encore, sur les transports publics, nous avons remboursé aux collectivités 1 milliard... Le ferroviaire est un mode essentiel, et que ce soit par une baisse de TVA ou des investissements massifs notamment sur le fret, nous aurons une politique très ambitieuse", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.