"Coronapistes", forêts urbaines... Le plan d'Anne Hidalgo pour "verdir" Paris

"Coronapistes", forêts urbaines... Le plan d'Anne Hidalgo pour "verdir" Paris
Anne Hidalgo, maire de Paris.

Boursier.com, publié le jeudi 23 juillet 2020 à 16h40

Dans un entretien au 'Parisien', la maire de Paris a défendu l'aménagement, à titre permanent, des "coronapistes" installées pour le déconfinement pour les vélos...

Transports, pistes cyclables, forêts urbaines... Dans un premier entretien depuis sa réélection accordé au 'Parisien', Anne Hidalgo a détaillé ses ambitions pour son nouveau mandat, qui sera axé sur l'écologie et la végétalisation. En fin de campagne, la maire de Paris avait affirmé que les 50 km de pistes cyclables installées pour le déconfinement seraient pérennisées. Une annonce qu'elle confirme ce jeudi...

Surnommées les "coronapistes", ces pistes "resteront telles quelles, car je ne veux pas mettre la ville en chantier pour ça, mais avec David Belliard , on va regarder ce qui peut être fait pour améliorer l'esthétique. Il va falloir aussi mieux sécuriser certaines pistes : elles seront délimitées par de la peinture sur les bordures", a expliqué la maire PS de la capitale.

Alors que les "coronapistes" risquent de renforcer les embouteillages à Paris, Anne Hidalgo a estimé qu'il fallait "moins de voitures dans Paris", et donc "offrir des alternatives en matière de transports en commun". "C'est la raison sur laquelle je me bats au niveau du Grand Paris Express sur la prolongation des lignes 16 et 17", a-t-elle précisé.

Gratuité des transports en commun pour les mineurs

Elle évoque également le sujet de la gratuité des transports pour les moins de 18 ans dès la rentrée en septembre prochain, qui était l'une de ses promesses de campagne. "C'est le lot de toutes les métropoles d'accompagner le changement dans les modes de déplacement, estime Anne Hidalgo. Si la mesure est votée, elle coûtera 10 millions d'euros à la municipalité, comme l'indique David Belliard, l'adjoint en charge des mobilités à 'France Bleu Paris'.

Concernant les aménagements réalisés pendant le confinement, Anne Hidalgo a dit également vouloir "pérenniser les terrasses installées par les restaurateurs. Ce sera discuté au Conseil de Paris en septembre". Pour rappel, les bars et restaurants parisiens, qui avaient pu rouvrir le 2 juin uniquement en terrasse dans un premier temps, avaient été autorisés à occuper plus largement l'espace public...

Modification du périphérique pour 2024

Si la fin du diesel en 2024 et des moteurs thermiques en 2030 a été votée à l'unanimité du Conseil de Paris, le passage à 50 km/h sur le périphérique n'est pas encore acté. Les différents scénarios le concernant doivent être "discutés avec les maires de toutes les communes concernées", a indiqué la maire de Paris, précisant qu'en 2024, des voies du périphérique seront "réservées aux transports en commun, aux voitures propres et au covoiturage".

La maire a également évoqué "beaucoup d'abus" des deux-roues "qui stationnaient n'importe comment sur les trottoirs". Des assisses du stations seront ainsi organisées à la rentrée.

"Ce nouveau mandat sera celui de la végétalisation pour adapter la ville au changement climatique", a par ailleurs affirmé Anne Hidalgo, qui souhaite rapidement implanter des forêts urbaines sur plusieurs places parisiennes. "Les études vont démarrer très vite pour les forêts urbaines sur le parvis de l'Hôtel de Ville, près de l'Opéra Garnier ou de la gare de Lyon", a-t-elle ajouté...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.