Coronavirus : 1,6 million de salariés au chômage partiel

Coronavirus : 1,6 million de salariés au chômage partiel©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 mars 2020 à 10h39

Selon le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, le dispositif de chômage partiel a déjà coûté 4 milliards d'euros aux finances publiques.

Les entreprises continuent de se ruer sur le chômage partiel... Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, 150.000 entreprises ont obtenu le dispositif prévu par le gouvernement, pour 1,6 million de salariés, comme l'a indiqué jeudi soir la ministre du Travail Muriel Pénicaud sur son compte Twitter.

En 24 heures, ce chiffre a ainsi progressé de 50% pour les entreprises et 30% pour les salariés, a souligné la ministre, tout en réaffirmant vouloir protéger "l'emploi, les salariés, les compétences". Les trois principaux secteurs en volume sont l'hébergement et la restauration, le commerce et la réparation d'automobiles et de motocycles, et la construction, a précisé le ministère du Travail.

Pour rappel, le gouvernement a lancé un plan de soutien massif de 45 milliards d'euros, permettant notamment aux entreprises de réduire ou suspendre temporairement l'activité de leurs salariés, en leur versant une indemnisation prise en charge en partie par l'Etat. Un dispositif qui doit permettre de limiter une hausse des licenciements, comme après la crise des subprimes de 2008.

Les 8,5 milliards d'euros prévus, pas suffisants

Invité de "Vous avez la parole" sur 'France 2' jeudi soir, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a également précisé que le dispositif de chômage partiel a déjà coûté 4 milliards d'euros aux finances publiques.

Au total, 8,5 milliards d'euros ont été provisionnés pour financer ce chômage partiel massif, mais le ministre avait déjà indiqué que ce montant ne serait pas suffisant. "Ce sera bien davantage. Nous avons fait un choix stratégique pour préserver les compétences. Nous nous y tenons et ça coûtera ce que ça coûtera", a-t-il expliqué.

Pour les chômeurs en fin de droits ?

Par ailleurs, il a assuré que le dispositif sera prolongé "jusqu'à la fin du confinement" et de l'état d'urgence sanitaire. "Tous ceux qui sont rémunérés en contrat sous forme de chèque emploi service ont droit au chômage partiel. On vient d'ouvrir ce dispositif", a également annoncé Bruno Le Maire.

Autre bonne nouvelle confirmée par le ministre de l'Economie, notamment pour les chômeurs en fin de droits. Ces derniers verront en effet leur indemnisation repoussée "jusqu'à la fin de l'année". "Le choc est brutal, la responsabilité de l'Etat est de protéger les Français, les salariés, les chômeurs et les entrepreneurs, qui prennent la crise de plein fouet", a-t-il insisté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.