Coronavirus : 15 millions de cas dans le monde, bientôt un vaccin ?

Coronavirus : 15 millions de cas dans le monde, bientôt un vaccin ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 22 juillet 2020 à 15h40

Plus de 150 candidats-vaccins sont en cours de développement et de test dans le monde entier pour tenter d'arrêter la pandémie de coronavirus.

Le nombre de cas de contamination au coronavirus continue d'augmenter dans le monde... Il a dépassé mercredi le seuil des 15 millions, selon un décompte réalisé par l'agence de presse Reuters. Signe que la situation est grave, aux Etats-Unis, le pays le plus touché avec 3,91 millions de cas, le Président Donald Trump a déclaré lors d'un point de presse que "malheureusement, la situation va probablement empirer avant de s'améliorer". Un changement de ton notable pour le locataire de la Maison blanche, qui a beaucoup minimisé le poids de la pandémie ces dernières semaines.

Le Brésil, l'Inde, la Russie et l'Afrique du Sud complètent le top cinq des pays les plus touchés. Selon le décompte de Reuters, le taux des nouvelles infections ne montre aucun signe de ralentissement à travers le monde. Les données montrent par ailleurs que c'est en Amérique Latine, qui représente aujourd'hui plus de la moitié des infections et des décès dans le monde, que la maladie se propage le plus rapidement.

Depuis la première infection due au coronavirus signalée début janvier dans la ville de Wuhan par les autorités chinoises, il a fallu trois mois pour atteindre un million de cas. Mais le rythme a considérablement accéléré : il a suffi de seulement huit jours pour passer de 13 à 15 millions de personnes contaminées ce mercredi.

Des chiffres sous-estimés ?

Selon les experts, les données officielles sous-estiment probablement à la fois le nombre de contaminations et de décès, en particulier dans les pays où les capacités de tests de dépistage sont limitées.

Avec un total de 15.009.213 cas, le nombre de contaminations est trois fois supérieur à celui des cas de grippe saisonnière sévère recensés chaque année, selon l'Organisation mondiale de la Santé. Quant au nombre de décès, avec plus de 616.000 morts en sept mois, il est proche du taux de décès annuels dus à la grippe.

150 candidats-vaccins

Plus de 150 candidats-vaccins sont en cours de développement et de test, dans le monde entier, pour tenter d'arrêter la pandémie. Vingt-trois d'entre eux sont en cours d'essais cliniques chez l'homme, notamment ceux de Moderna et d'AstraZeneca. Mais la patience sera nécessaire : les experts ont averti qu'il faudra 12 mois à 18 mois pour mettre au point un vaccin sûr et efficace.

Plusieurs laboratoires et groupes pharmaceutiques ont fait état en début de semaine de résultats prometteurs, à l'instar du britannique Astrazeneca. Les données de l'essai clinique en phase initiale sur des volontaires sains du candidat-vaccin AZD1222, développé en collaboration avec l'université d'Oxford, ont montré que le traitement était sûr et qu'il produisait une réponse immunitaire. Selon ces résultats, publiés dans la revue médicale The Lancet, le vaccin n'a pas provoqué d'effets secondaires graves.

Des avancées

Le candidat-vaccin Ad5-nCOV développé par CanSino Biologics et l'unité de recherche militaire chinoise s'est révélé sûr et a induit une réponse immunitaire chez la plupart des receveurs. Ces résultats de l'essai de phase 2 sur des volontaires humains ouvrent la voie à un essai clinique plus large. Mais d'ores et déjà, le candidat-vaccin de CanSino Biologics a reçu le feu vert pour être utilisé dans l'armée chinoise.

De leur côté, la société biotechnologique allemande BioNTech et le groupe pharmaceutique américain Pfizer ont communiqué lundi des données supplémentaires sur leur vaccin expérimental contre le coronavirus, montrant que celui-ci induisait également une réponse immunitaire chez les patients.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.