Coronavirus : 2 Français sur 3 se disent inquiets pour leur propre emploi

Coronavirus : 2 Français sur 3 se disent inquiets pour leur propre emploi
Foule

Boursier.com, publié le vendredi 03 avril 2020 à 16h40

Cette inquiétude se manifeste surtout chez les travailleurs indépendants et les chefs d'entreprise qui ne cotisent pas au chômage, selon la dernière enquête Odoxa pour 'BFM Business', Aviva et 'Challenges'.

Le moral économique des Français s'effondre avec le Covid-19 et le confinement... Selon le dernier baromètre Odoxa, réalisé pour 'BFM Business', Aviva et 'Challenges', 82% des personnes interrogées se disent désormais inquiets pour l'avenir. L'indice chute ainsi de 64 points pour le mois d'avril, un plus bas depuis décembre 2018 en plein mouvement des "Gilets jaunes".

Plus de 9 Français sur 10 pensent également que, par rapport à 2019, 2020 sera une année de difficultés économiques. "Seulement 5% pensent que les deux années seront comparables et 2% pensent qu'elle sera une année de prospérité économique par rapport à 2019", détaille l'étude.

A un niveau plus personnel, deux tiers des sondés (66%) se montrent inquiets pour leur propre emploi. "Même si les Français sont souvent assez inquiets pour leur emploi, ce niveau est tout à fait exceptionnel : ainsi, il y a deux ans, en avril 2018, 'seulement" un Français sur deux se disaient inquiets pour leur emploi", soit un bond de 16 points par rapport à cette période, explique l'institut d'études.

L'inquiétude monte pour les travailleurs indépendants et les chefs d'entreprise

Cette inquiétude est particulièrement ressentie chez les actifs les plus modestes (71%), ainsi que chez les travailleurs indépendants et les chefs d'entreprise (78%), qui ne cotisent pas au chômage. Les jeunes actifs de 18 à 24 ans semblent être les plus optimistes (42%).

Selon l'étude, ce moral en berne a un impact majeur sur la manière dont les Français vont gérer leur argent : 53% des sondés affirment que la situation actuelle les incite à épargner davantage et à faire plus d'économies. C'est tout particulièrement le cas pour les plus inquiets d'entre eux, les travailleurs indépendants.

9% des Français envisagent d'investir en Bourse

L'étude souligne également que 9% des Français (et 13% des cadres) envisagent d'investir en Bourse pour "profiter de la baisse actuelle du CAC 40 en attendant un futur rebond". Selon l'institut, il s'agit d'"une part inhabituellement élevée de nos concitoyens".

D'autre part, 17% des Français et 25% des seniors ont déclaré qu'ils consommeront davantage. "Le virus n'empêche pas nos concitoyens de consommer davantage, en faisant des stocks", indique l'étude.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.