Coronavirus : 30 millions d'euros pour sauver les compagnies de ferries

Coronavirus : 30 millions d'euros pour sauver les compagnies de ferries©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 16 septembre 2020 à 01h38

Jean Castex a annoncé "un effort exceptionnel" à destination de Brittany Ferries et d'autres compagnies maritimes assurant des liaisons entre la France et la Grande-Bretagne...

L'appel de Brittany Ferries a été entendu !... Lors des questions au gouvernement mardi, le Premier ministre Jean Castex a indiqué que le gouvernement avait décidé de faire "un effort exceptionnel pour sauvegarder" la compagnie finistérienne, en grande difficulté financière en raison de la crise du Covid-19, ainsi que d'autres compagnies maritimes assurant des liaisons entre la France et la Grande-Bretagne.

"Pour passer ce cap extrêmement difficile, nous avons décidé de rembourser l'intégralité des cotisations salariales, comme le demandent les professionnels de Brittany Ferries pour l'exercice 2021", a expliqué le chef du gouvernement.

"Cela représente un engagement de l'ordre de 15 millions d'euros pour la seule compagnie Brittany Ferries, et un montant équivalent pour les autres compagnies", a-t-il ainsi détaillé...

Des lignes fermées et des salariés au chômage partiel

Jean Castex a également assuré que cet effort ne s'arrêtera pas là... "Parallèlement, le travail structurel va continuer avec l'ensemble des acteurs, à commencer par les dirigeants de ce groupe, nous aurons ainsi permis de dégager l'horizon", a-t-il ajouté.

Impactée par la crise sanitaire et le Brexit, la compagnie maritime finistérienne avait été contrainte de fermer certaines lignes avec l'Angleterre et mettre une partie des quelque 3.000 salariés au chômage partiel.

Perte estimée à 100 millions d'euros

Le président de Brittany Ferries Jean-Marc Roué, qui estime ses pertes à 100 millions d'euros pour l'année 2020, avait lancé depuis plusieurs semaines un appel à l'aide de l'Etat. Début septembre, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait déjà assuré que le gouvernement allait aider la compagnie.

"Nous sommes prêts à soutenir l'entreprise dès que le diagnostic aura été établi pour bâtir un modèle qui soit économiquement viable sur le long terme", avait-il expliqué, indiquant avoir mandaté le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) pour étudier la situation de la compagnie...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.