Coronavirus : 5.000 personnes assistent à un concert test en Grande-Bretagne

Coronavirus : 5.000 personnes assistent à un concert test en Grande-Bretagne
danseurs

Orange avec Boursier.com, publié le lundi 03 mai 2021 à 10h21

La France envisage son premier concert-test le 29 mai à Marseille, pour mesurer les risques de contagion au coronavirus.

La France envisage son premier concert-test le 29 mai à Marseille, pour mesurer les risques de contagion au coronavirus.

Cet événement est censé permettre aux autorités de mesurer le risque de propagation du coronavirus en cas de reprise des rassemblements de masse... Environ 5.000 personnes ont assisté dimanche à un concert à Liverpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Le port du masque n'était pas obligatoire et les règles de distanciation sociale étaient suspendues pour l'occasion mais tous les spectateurs devaient disposer d'un test de détection du coronavirus négatif et s'engager à se faire de nouveau tester au bout de cinq jours.

Impact des rassemblements

Les données recueillies seront utilisées par les autorités sanitaire pour mesurer plus précisément l'impact des rassemblements de masse sur la propagation du COVID-19. Mais l'enjeu scientifique n'était manifestement pas la priorité des spectateurs dimanche. "Ça fait tellement de bien, c'est tellement formidable, cela faisait trop longtemps", a déclaré Meghan Butler, une étudiante de 19 ans, interrogée par l'agence de presse Reuters.

Projet pilote

Melvin Benn, directeur général de Festival Republic, l'organisateur de l'événement, a dit espérer que ce projet pilote favorise la reprise des manifestations en extérieur cette année. "Une fois entrés dans l'enceinte, ils peuvent faire la fête comme s'ils étaient en 2019", a-t-il dit. "On a l'impression que le fardeau des 12 derniers mois, des 15 derniers mois, s'allège un peu."

Dès le 29 mai en France ?

Des concerts-tests ont déjà eu lieu à l'étranger ces derniers jours, notamment à Barcelone fin mars devant 5.000 personnes. Les organisateurs n'ont observé "aucun signe" de contagion après l'événement. En France, l'Inserm, Institut national de la santé et de la recherche médicale, envisager de mener dès le 29 mai un évènement similaire, devant un public d'étudiants d'Aix Marseille Université "assis sans distanciation spatiale". Deux sessions devraient être organisées pour un total de 4.500 spectateurs.

A Paris, le groupe Indochine a proposé de se produire à Bercy. La salle serait prêtée par ses propriétaires, mais il faut aussi valider le budget du volet scientifique, à hauteur de "900.000 euros".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.