Coronavirus : 55 millions d'euros de plus pour l'aide alimentaire

Coronavirus : 55 millions d'euros de plus pour l'aide alimentaire©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 01 juillet 2020 à 15h50

Fin avril, 39 millions d'euros avaient déjà été débloqués pour les associations qui apportent une aide alimentaire aux ménages fragilisés par la crise sanitaire...

Alors que les plus fragiles sont les premiers exposés par la crise sanitaire, le gouvernement va débloquer 55 millions d'euros supplémentaires pour les associations qui apportent une aide alimentaire aux ménages, comme l'a annoncé ce mercredi la secrétaire d'Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé Christelle Dubos ce mercredi.

"L'aide alimentaire, c'est une aide fondamentale pour plus de 5 millions de personnes en France. Pendant le confinement, nous avons vu des nouvelles familles et des personnes qui ont sollicité de façon plus importante l'aide alimentaire", a-t-elle expliqué sur 'RMC'.

Si habituellement l'Etat verse 115 millions d'euros par an, le gouvernement avait déjà annoncé fin avril une aide supplémentaire d'urgence de 39 millions d'euros, pour la période de confinement, à destination des associations (à hauteur de 25 millions d'euros) et des territoires (14 millions).

"Plus de 8 millions de personnes vont en avoir besoin"

Cette première enveloppe devait leur permettre d'"acheter des denrées supplémentaires et de financer des tickets d'urgence alimentaire" utilisables directement par les bénéficiaires. "Nous anticipons les conséquences de la crise économique", car "on estime que plus de 8 millions de personnes vont avoir besoin, d'ici la fin de l'année, d'une aide alimentaire", a ajouté la secrétaire d'Etat. "8 millions, c'est énorme !", a-t-elle estimé.

Ainsi, "avec cette nouvelle enveloppe, on double quasiment le budget annuel pour l'aide alimentaire, via des associations telles que les Restos du Coeur, la Croix-Rouge française, les banques alimentaires ou le Secours populaire", a précisé Christelle Dubos.

Vers une forte hausse de la demande en octobre ?

Très sollicité depuis le confinement, le premier réseau d'aide alimentaire en France, les Banques alimentaires, a d'ailleurs dû faire face à une hausse de 25 à 30% des demandes depuis le mois d'avril. Il craint désormais une forte hausse en octobre, avec la montée du chômage

Le gouvernement a multiplié les aides pour protéger les plus fragiles. Mi-mai, une aide exceptionnelle de solidarité avait été versée aux ménages les plus modestes : 150 euros aux familles bénéficiaires du RSA en avril ou en mai, de la prime forfaitaire pour reprise d'activité, de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) et de l'allocation équivalent retraite (AER). Un complément de 100 euros est versé en plus par enfant à charge, âgé de moins de 20 ans. Au total, le montant de ce plan s'élève à 880 millions d'euros...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.