Coronavirus : 85% des Français sont favorables au port du masque dans les lieux publics clos

Coronavirus : 85% des Français sont favorables au port du masque dans les lieux publics clos
RER métro

Boursier.com, publié le vendredi 17 juillet 2020 à 16h23

Selon un sondage BVA pour 'RTL' et 'Orange', 49% des personnes interrogées approuveraient également la décision d'étendre cette mesure aux lieux publics extérieurs, comme c'est le cas dans certains pays...

En France, le port du masque dans les lieux clos recevant du public deviendra obligatoire dès la semaine prochaine pour contenir la survenue d'une éventuelle "deuxième vague" de Covid-19, comme l'a annoncé jeudi le Premier ministre devant le Sénat. Interrogés à ce sujet, les Français se disent massivement favorables à cette mesure...

Selon un sondage BVA pour 'RTL' et 'Orange' dévoilé ce vendredi, 85% des personnes sondées approuvent l'obligation de porter un masque dans les lieux publics fermés, contre seulement 15% qui désapprouvent cette mesure (22% chez les 18-34 ans et 26% chez les sympathisants RN).

"L'annonce d'Emmanuel Macron lors de son discours du 14 juillet est donc largement saluée", commente l'institut. Selon l'enquête menée auprès d'un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, 86% estiment même que cette obligation devrait intervenir "avant le 1er août, ce qu'a confirmé depuis Jean Castex".

Les Français plus divisés sur les lieux publics extérieurs

En revanche, les Français sont plus partagés sur la question de rendre obligatoire le port du masque dans l'ensemble de l'espace public (y compris en extérieur), comme c'est le cas dans certains pays. L'étude souligne tout de même que 49% approuveraient cette décision," ce qui témoigne d'une crainte forte chez les Français de devoir subir une nouvelle vague de l'épidémie", contre 50% qui pensent que ce n'est pas nécessaire.

Pour rappel, Jean Castex avait indiqué jeudi que l'obligation du port du masque dans des lieux publics clos entrerait en vigueur dès la semaine prochaine, et non à la date du 1er août comme initialement annoncé par Emmanuel Macron. "J'ai entendu et compris que cette échéance apparaissait tardive ou suscitait quelques interrogations, le décret entrera donc en vigueur la semaine prochaine", a expliqué le Premier ministre.

"Un espace public clos", c'est quoi ?

Alors que le décret doit entrer en vigueur la semaine prochaine, la caractérisation des espaces publics fermés reste encore floue. "Il va y avoir un travail assez rapide de définition, de quels lieux publics on parle", a indiqué sur 'BFMTV' le nouveau porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. De son côté, Jean Castex a évoqué les "commerces et lieux recevant du public".

Pour rappel, le port du masque est déjà obligatoire dans les transports en commun, y compris dans les taxis, les théâtres, les musées, les monuments. Dans les restaurants en revanche, les clients peuvent le retirer au moment où ils mangent. Mercredi dernier, le préfet de la Mayenne, classée en "vulnérabilité élevée" après de nouveaux cas, a déjà signé un arrêté imposant le port du masque dans les lieux publics clos de six communes...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.