Coronavirus : Airbnb serre la vis pour le Réveillon du 31 décembre !

Coronavirus : Airbnb serre la vis pour le Réveillon du 31 décembre !
boîte de nuit

Boursier.com, publié le jeudi 03 décembre 2020 à 22h25

La plateforme de location entre particuliers, qui avait déjà pris des mesures en août dernier contre les locations festives, en pleine crise du coronavirus, a annoncé jeudi un durcissement de ces mesures pour la Saint Sylvestre.

Airbnb durcit le ton face aux fêtards qui se prépareraient à louer des logements sur sa plateforme pour la soirée du Réveillon du 31 décembre, alors que la pandémie de coronavirus continue de sévir, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Le groupe américain (qui prépare son introduction en Bourse ces jours-ci à New York) a ainsi annoncé jeudi de nouvelles mesures de restriction dans plusieurs pays, dont la France et les Etats-Unis, afin d'éviter les fêtes et les grands rassemblements dans le contexte sanitaire actuel.

Commentaire positif et attestation sur l'honneur requis

A compter de jeudi, "les voyageurs ne disposant pas d'au moins un commentaire positif ne pourront pas réserver un logement entier sur Airbnb pour la seule nuit du 31 décembre", a ainsi annoncé le spécialiste américain de la location d'hébergement de courte durée.

Dans un communiqué, Airbnb a précisé que les voyageurs désirant passer le réveillon du Nouvel an dans un logement loué sur la plate-forme devront en outre, quelle que soit la durée de leur séjour, attester sur l'honneur ne pas avoir l'intention d'organiser des fêtes, et en cas de manquement, ils s'exposent à des poursuites judiciaires, prévient Airbnb.

Ces mesures s'appliquent en France, aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique, en Australie, au Royaume-Uni et en Espagne, a précisé le groupe américain.

900 annonces déjà supprimées en France depuis l'été

Les réservations effectuées avant le durcissement des mesures devraient toutefois être maintenues, a indiqué le groupe, soulignant que les réservations pour les fêtes et grands rassemblements sont généralement effectuées durant le mois de décembre.

Les nouvelles règles s'ajoutent aux mesures précédentes, décidées en août, qui interdisaient déjà les fêtes et rassemblements de plus de 16 personnes.

Le groupe avait également annoncé le mois dernier avoir supprimé ou suspendu en France près de 900 annonces en application d'une politique de "tolérance zéro" à l'encontre des fêtes organisées dans les appartements loués sur sa plate-forme dans le contexte de la crise sanitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.