Coronavirus : au bord de la saturation, Internet bientôt bridé ?

Coronavirus : au bord de la saturation, Internet bientôt bridé ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 18 mars 2020 à 21h23

Le commissaire européen Thierry Breton a demandé mercredi des mesures pour éviter la congestion du Web, alors que le recours au télétravail s'est généralisé pendant les phases de confinement décrétées pour ralentir la propagation du coronavirus.

Depuis que de nombreux Européens, dont les Français, sont confinés à domicile afin de ralentir la progression du coronavirus Covid-19, l'utilisation des réseaux internet a explosé. Le recours accru au télétravail a mis la bande passante du web sous tension, de même que le besoin accru des personnes de communiquer pour maintenir des liens sociaux avec leurs proches.

Mais c'est surtout l'internet des loisirs, avec la vidéo à la demande et les jeux vidéo en streaming, très gourmands en bande passante, qui menace de saturer les réseaux pendant cette période de confinement sans précédent. La Commission européenne s'est inquiétée mercredi d'une surcharge des réseaux aux détriment des usages plus cruciaux pour l'économie européenne, comme le télétravail, la télémédecine ou encore les enseignements à distance.

Les plateformes de vidéo à la demande priées d'éviter la congestion

Mercredi soir, Thierry Breton, le Commissaire européen au Marché intérieur a ainsi invité les plateformes de vidéo à la demande à prendre des mesures pour éviter la congestion des réseaux due aux mesures de confinement en vigueur dans de nombreux pays touchés par l'épidémie de coronavirus.

"Plates-formes de streaming, opérateurs de télécommunications et utilisateurs, nous avons tous la responsabilité commune de prendre des mesures pour assurer le bon fonctionnement d'Internet pendant la lutte contre la propagation du virus", a dit Thierry Breton dans un communiqué.

Le commissaire européen propose notamment d'adapter le débit vidéo en offrant temporairement une définition standard plutôt que la haute définition.

A la maison, privilégiez le wifi relié à une box

Mardi, le président de la Fédération française des télécoms, Arthur Dreyfuss, a appelé les Français à une "responsabilité numérique" et a prévenu qu'en cas de saturation, les opérateurs télécoms "pourraient avoir besoin de s'adapter" et de "prioriser" certains usages pour faire face aux pics de connexions...

Il a notamment conseillé aux usagers, lorsqu'ils sont à la maison, de se mettre en wifi pour téléphoner, pour travailler, pour communiquer, pour s'informer. En effet, dans ce cas, le signal est envoyé via les box des fournisseurs d'accès sur les réseaux fixes, dont la capacité est bien plus importante que celle des réseaux mobiles.

Responsabilité collective

Dans un entretien à 'franceinfo', Arthur Dreyfuss a expliqué qu'en France, "il y a plus de 15.000 techniciens et ingénieurs de tous les opérateurs télécoms qui sont mobilisés pour que les réseaux tiennent". "Nous sommes habitués à absorber des pics de consommation", a-t-il poursuivi.

"Ce qui va être différent, c'est que nous allons vivre avec une hausse continue de la consommation. Il va donc falloir que l'ensemble des particuliers, des entreprises puissent s'adapter et prioriser. C'est une responsabilité collective. Il va falloir s'adapter dans les tout prochains jours".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.