Coronavirus : Bercy fait le point sur l'impact de l'épidémie

Coronavirus : Bercy fait le point sur l'impact de l'épidémie
Membres d'équipe de Thai Airways à l'aéroport Suvarnabhum de Bangkok durant l'épidémie du nouveau coronavirus chinois.

Boursier.com, publié le vendredi 21 février 2020 à 09h38

Le ministère de l'Economie et des Finances fera un point ce vendredi matin avec les représentants des entreprises et des différents secteurs économiques...

Bercy va faire le point sur le coronaviruset son impact sur les entreprises françaises, alors que le Covid-19 a déjà contaminé environ 75.000 personnes et entraîné le décès de plus de 2.100 personnes. Le ministère de l'Economie et des Finances réunit ce vendredi matin les représentants des entreprises et des différents secteurs économiques pour tenter de mesurer l'impact de l'épidémie.

Les organisations patronales (Medef, U2P...) ont été conviées, mais aussi des représentants des filières de la santé, du bois, de l'automobile, ou du luxe, de l'agroalimentaire, de la mer, du nucléaire ou du ferroviaire. Bercy veut savoir s'ils "anticipent des difficultés si l'épidémie continue", indique Bercy...

Chute de l'activité

Depuis un mois, l'activité est quasiment à l'arrêt en Chine, et cette situation inquiète les nombreuses entreprises françaises installées dans le pays.

Selon une enquête menée la semaine dernière par les Conseillers du commerce extérieur (CCE), la Chambre de commerce et d'industrie (CCI), l'ambassade de France, Business France et la French Tech, 61% d'entre elles estiment que leur chiffre d'affaires pourrait chuter jusqu'à 50% au premier semestre et 21% indiquent ne pas avoir de visibilité pour le moment...

"Les entreprises de services sont plus nombreuses que les entreprises industrielles à anticiper de plus fortes baisses, c'est-à-dire allant jusqu'à 80% voire 100%", peut-on lire dans le document...

Les grandes entreprises s'inquiètent aussi...

Du côté du transport aérien, Air France a, comme de nombreuses autres compagnies aériennes, suspendu ses vols à destination et en provenance de la Chine. Air France-KLM a dit s'attendre à ce que l'épidémie ait un impact négatif de 150 à 200 millions d'euros sur son résultat d'exploitation d'ici à avril prochain, en considérant que ses liaisons avec la Chine resteraient suspendues jusqu'à cette date.

Le groupe d'équipements et services à l'énergie Schneider Electric aussi est touché : son usine de Wuhan, épicentre du virus, n'a pas redémarré - les conséquences du coronavirus sur son activité devraient néanmoins être rapidement surmontées. Le bilan est lourd pour le groupe hôtelier Accor, avec 200 hôtels en Chine et à Hong Kong à l'arrêt.

Kering, l'un des leaders du secteur du luxe, a déclaré la semaine dernière que cette crise sanitaire pèsera sur les ventes du luxe en Chine. Le propriétaire de Gucci et de Saint Laurent a déjà constaté une baisse non négligeable de la fréquentation de ses magasins...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.