Coronavirus : Chanel et Prada annulent leurs défilés à Pékin

Coronavirus : Chanel et Prada annulent leurs défilés à Pékin
Chanel sigle

Boursier.com, publié le mercredi 19 février 2020 à 14h25

Le secteur du luxe s'inquiète des conséquences de l'épidémie virale, qui a déjà fait près de 1.900 morts en Chine...

Chanel a finalement décidé de reporter son défilé prévu au mois de mai à Pékin... En cause bien sûr, l'épidémie de coronavirus en Chine. Ce défilé, repoussé conformément aux recommandations des autorités chinoises, sera organisé à une date ultérieure, a annoncé la maison de luxe française dans un communiqué - sans donner davantage de précision.

Prada a annoncé de son côté le report d'un défilé programmé le 21 mai au Japon à titre de précaution et "comme acte de responsabilité et de respect envers toutes les personnes impliquées dans l'événement" ... "Le Japon reste un des marchés stratégiques de Prada et les événements concernés seront reprogrammés à un moment plus approprié", a précisé la marque italienne.

La Chine, un marché important et lucratif pour le secteur du luxe, a pris des mesures de confinement strictes concernant des dizaines de millions de personnes pour tenter de contenir l'épidémie de coronavirus, qui a déjà fait près de 1.900 morts sur son territoire...

Kering reçoit moins de clients dans ses magasins

Kering, l'un des leaders du secteur, a déclaré la semaine dernière que cette crise sanitaire pèsera sur les ventes du luxe en Chine. Le propriétaire de Gucci et de Saint Laurent a déjà constaté une baisse non négligeable de la fréquentation de ses magasins...

Les économistes prédisent de leur côté un coup d'arrêt à la croissance en Asie malgré des améliorations dans la lutte contre le virus, alors qu'Apple a rejoint lundi soir une liste de plus en plus fournie d'entreprises mettant en garde contre l'impact de l'épidémie.

Selon les analystes d'UBS, les consommateurs chinois représentent environ 33% des ventes d'articles de luxe dans le monde. Dans le détail, ils pèsent par exemple pour la moitié de l'activité du fabricant de montres Swatch, environ 45% du suisse Richemont (Cartier, Montblanc...) et environ 40% du Britannique Burberry, ce qui rend toutes ces entreprises fragiles face aux conséquences du virus...

Du côté de Moncler et Prada, UBS estime que la clientèle chinoise pèse pour environ 35% des revenus, et pour 30% du côté de LVMH, Ferragamo, Tod's et Hermès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.