Coronavirus chinois : deux premiers cas confirmés en France !

Coronavirus chinois : deux premiers cas confirmés en France !
hôpital infirmières

Boursier.com, publié le vendredi 24 janvier 2020 à 21h55

Les deux premiers cas du coronavirus chinois en France ont été confirmés vendredi soir à Bordeaux et Paris, a annoncé la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Il s'agit aussi des premiers cas avérés en Europe de ce virus, qui engendre un état grippal.

Le coronavirus apparu en décembre en Chine a désormais atteint la France. Deux premiers cas de contamination ont ainsi été confirmés à Paris et à Bordeaux, a annoncé vendredi soir Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé.

Il s'agit aussi des premiers cas européens, a-t-elle souligné lors d'une conférence de presse, précisant que l'un des malades était hospitalisé à Bordeaux et l'autre à Paris, tous deux à l'isolement.

Un point presse quotidien d'Agnès Buzyn

Le premier cas est un patient de 48 ans qui est revenu le 22 janvier d'un séjour en Chine, et il était passé par la ville de Wuhan, où le virus est apparu et s'est développé depuis un mois environ. Il a été hospitalisé jeudi à Bordeaux et "il va bien", a précisé la ministre. Elle n'a pas donné de précision sur le 2e cas, confirmé à Paris, et qui est soigné à l'hôpital Bichat, dans le 18e arrondissement.

"Nous sommes en train de remonter l'histoire de ces patients de façon à rentrer en contact avec les personnes qu'ils ont croisées", a poursuivi Agnès Buzyn, qui a promis un point de presse quotidien de la part du ministère.

Deuxième cas confirmé aux Etats-Unis

Vendredi soir, les autorités sanitaires américaines ont de leur côté fait état d'un 2e cas confirmé de coronavirus aux Etats-Unis, dans la ville de Chicago. La personne affectée est une femme sexagénaire revenue de Wuhan le 13 janvier. Une cinquantaine d'autres cas suspects sont en cours d'analyse outre-Atlantique. Le premier cas s'était déclaré près de Seattle sur un homme en provenance lui aussi de Wuhan.

Le coronavirus, proche du SRAS qui avait fait près de 800 morts en 2003, provoque des syndromes grippaux avec de possibles complications pulmonaires. Les deux malades aux Etats-Unis ne sont cependant pas dans un état grave, selon les autorités. En dehors de Chine, des cas peu nombreux pour l'instant ont aussi été confirmés dans plusieurs autres pays, dont le Japan, Taiwan, la Corée du Sud, et Singapour.

L'OMS surveille la situation "minute par minute"

Jeudi soir, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué qu'il était "trop tôt" pour déclarer une "urgence de santé publique de portée internationale" au sujet du virus. Cette décision a été prise en raison du nombre de cas limités à l'étranger et des efforts faits par la Chine pour le juguler.

L'organisation basée à Genève a cependant précisé qu'elle surveillait "minute par minute" l'évolution de la maladie dans le monde. Vendredi, le bilan s'est alourdi à 26 morts en Chine, avec plus de 800 personnes infectées, a annoncé la commission nationale chinoise de la Santé. Pékin a intensifié ses efforts pour lutter contre l'expansion du virus.

En Chine, plus de 40 millions de personnes sont désormais confinées et de nombreux sites touristiques populaires comme la Cité interdite, le parc Disneyland de Shanghai et des sections de la célèbre Grande Muraille ont été fermés. En outre, les festivités prévues à partir de samedi à Pékin pour fêter la nouvelle année lunaire (année du Rat) ont été annulées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.