Coronavirus : chute de la consommation d'habillement, malgré les soldes

Coronavirus : chute de la consommation d'habillement, malgré les soldes©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 02 mars 2021 à 17h23

Le décalage et l'allongement de la période des soldes qui se terminent ce mardi, a un peu aidé les commerçants... Mais l'activité reste difficile.

Le décalage et l'allongement de la période des soldes qui se terminent ce mardi, a un peu aidé les commerçants... Mais l'activité reste difficile.

Les soldes d'hiver se terminent ce mardi en France et les commerçants ont limité la casse au mois de février... Les enseignes de l'habillement du Panel Alliance du Commerce - Retail Int. ont enregistré une chute de leur chiffre d'affaires de 22,4% en magasin.

"Cette très mauvaise performance s'explique principalement par la fermeture de près de 25.000 points de vente depuis le 31 janvier (commerces et centres commerciaux de plus de 20.000 m2 de surface commerciale utile) ainsi que par la poursuite du couvre-feu à 18 heures partout en France depuis le 16 janvier", peut-on lire dans un communiqué.

Mais si l'on tient compte exclusivement des points de vente restés ouverts, l'activité est en hausse de +27,6% par rapport à février 2020.

Décalage et prolongement des soldes

La tendance a été soutenue par le décalage et le prolongement des soldes. Pour rappel, en 2020, les soldes d'hiver avaient eu lieu du 8 janvier au 4 février (4 semaines), et se sont tenus cette année du 20 janvier au 2 mars 2021 (6 semaines). L'activité au mois de janvier 2021 avait diminué de -20% du fait de ce décalage.

L'Alliance du commerce observe aussi un report des magasins et centres commerciaux fermés vers les points de vente ouverts. "Ce report de consommation a bénéficié principalement aux commerces situés en centre-ville (+30%) ainsi qu'à ceux implantés dans les zones d'activité commerciale ou les retail park situés en périphérie des villes (+26,8%)", explique le syndicat. Il rappelle aussi que le mois de février 2020 avait connu une activité particulièrement négative, avec une baisse de 10%.

Mauvais début d'année

La hausse de l'activité observée au mois de février n'a néanmoins pas permis de compenser les pertes enregistrées depuis le début de l'année. Depuis le 1er janvier, la baisse d'activité est de 7,7% à périmètre constant (incluant uniquement les magasins ouverts). À périmètre total regroupant l'ensemble des commerces, elle enregistre une chute de 22% sur les deux premiers mois de l'année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.