Coronavirus : comment se déroulera la vente des masques chez les buralistes ?

Coronavirus : comment se déroulera la vente des masques chez les buralistes ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 24 avril 2020 à 15h44

D'abord destinés aux professionnels, puis au "grand public", 2 millions de masques seront mis en vente dans les bureaux de tabac à partir du 30 avril.

A partir du jeudi 30 avril, les buralistes seront autorisés à vendre des masques, comme l'a annoncé ce vendredi Philippe Coy, le président de la Confédération des buralistes. Cette décision intervient suite à une négociation avec la secrétaire d'Etat à l'Economie Agnès Pannier-Runacher. Pour rappel, les bureaux de tabac sont restés ouverts pendant le confinement mis en place pour tenter d'enrayer la pandémie de Covid-19.

"Nous allons accompagner les professionnels et les Français à se protéger", a expliqué sur 'LCI' Philippe Coy, précisant que "cette opération sera accessible dans à peu près 20.000 points de vente, de proximité, urbains ou ruraux".

"Il y a quelques jours, nous avons équipé les buralistes de masques français en tissu, qui répondent bien sûr aux normes, c'est l'obligation aujourd'hui de ces masques d'accompagnement grand public", a-t-il expliqué.

Priorité aux "commerçants et artisans"

Interrogé par 'Le Parisien', le président de la Confédération des buralistes avait également précisé vouloir privilégier "dans les premiers jours, la vente aux professionnels de proximité, l'artisan, le plombier, le petit patron, le boulanger, le boucher, etc., pour aider au redémarrage de l'économie, puis nous servirons les particuliers tout de suite après".

"Forts de notre maillage territorial, nous souhaitions être au rendez-vous pour permettre à tous nos compatriotes de s'équiper", a-t-il insisté, ajoutant qu'une plateforme mise à disposition par la Confédération est disponible pour que chaque buraliste puisse, dès à présent, passer sa commande.

Des masques en tissu au prix indicatif de 5 euros

Quelque 2 millions de masques, de marque Lainière Santé, issus des laboratoires du groupe Chargeurs, vont ainsi être répartis les points de vente, a précisé le président de la Confédération des buralistes, au prix indicatif de 5 euros.

Dans un entretien accordé aux 'Echos', Agnès Pannier-Runacher a également fait savoir que l'Etat contribuera à doter en masques grand public les citoyens dès que possible, par les canaux de distribution les mieux adaptés, à partir du 4 mai, citant ainsi les buralistes, mais aussi les pharmacies, les mairies ou encore les supermarchés. Mais la secrétaire d'Etat à l'Economie n'a pas évoqué d'encadrement des prix.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.