Coronavirus : de nouvelles zones vont passer en "alerte maximale"

Coronavirus : de nouvelles zones vont passer en "alerte maximale"©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 21 octobre 2020 à 15h12

Le Premier ministre, Jean Castex, donnera jeudi à 17 heures une conférence de presse consacrée à la pandémie.

De nouveaux départements et métropoles vont être classés jeudi en catégorie "alerte maximale" dans le cadre de l'épidémie de COVID-19, ce qui va se traduire par l'instauration d'un couvre-feu dans certaines zones. Le Premier ministre, Jean Castex, donnera jeudi à 17 heures une conférence de presse consacrée à la pandémie en présence de plusieurs ministres dont celui de la Santé, Olivier Véran.

Ce rendez-vous sera l'occasion de l'"annonce d'un certain nombre de départements qui basculeront en alerte maximale et donc sous couvre-feu pour un certain nombre d'entre eux", a déclaré Gabriel Attal, qui a ensuite précisé que des métropoles pourraient aussi être concernées.

Depuis samedi dernier, l'Ile-de-France et huit métropoles sont soumises à un couvre-feu qui interdit toute activité entre 21 heures et 06 heures, alors que l'épidémie liée au nouveau coronavirus connaît un regain d'activité dans toute l'Europe.

Etat d'urgence jusqu'au 16 février

Par ailleurs, le conseil des ministres a adopté mercredi un texte prolongeant l'état d'urgence sanitaire en France jusqu'au 16 février 2021 pour faire face à la deuxième vague épidémique liée au nouveau coronavirus.

Levé le 10 juillet, l'état d'urgence a été rétabli par décret dans la nuit de vendredi à samedi, permettant notamment l'imposition d'un couvre-feu entre 21h00 et 06h00 en Ile-de-France et huit métropoles.

L'exécutif souhaite qu'il reste en vigueur jusqu'au 1er décembre au moins, soit six semaines. Mais au-delà d'un mois, le gouvernement nécessite l'aval du Parlement.

Mesures plus fortes

"Le conseil des ministres a adopté le projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire entrée en vigueur samedi 00h00", a dit le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lors du compte-rendu du conseil des ministres.

"Il nous permet de prendre des mesures plus fortes pour protéger les Française, comme le couvre-feu, a-t-il ajouté. "Le virus ne connaît pas de calendrier, la crise sanitaire va durer, aussi nous devions retourner devant le Parlement."

Le texte "autorisant la prorogation de l'état d'urgence sanitaire et portant diverses mesures de gestion de la crise sanitaire" sera examiné le week-end prochain à l'Assemblée nationale, avant d'aller au Sénat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.