Coronavirus : des ventes "hors normes" dans la grande distribution

Coronavirus : des ventes "hors normes" dans la grande distribution©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 17 mars 2020 à 17h01

Ce mardi, quelques heures avant la mise en place du confinement, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a de nouveau assuré qu'"il n'y a aucun problème jusqu'à juillet" de pénurie en rayon.

Pas de pénurie, mais surtout de la panique... Après les annonces faites par le gouvernement pour tenter d'endiguer la propagation de la pandémie de coronavirus, les consommateurs ont continué de se presser aux caisses des supermarchés, et ce malgré les nombreux messages d'appel à la raison.

Au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron jeudi dernier, les ventes auraient explosé. Selon les derniers chiffres du cabinet Nielsen dévoilés ce mardi, "dans la perspective du confinement", les magasins ont enregistré "un vendredi 13 hors norme", "tout en assurant une bonne disponibilité des produits en rayon".

Dans le détail, les ventes de produits de grande consommation ont progressé de +109% par rapport aux vendredis précédents. Concernant les produits de "catégorie sensible", c'est-à-dire ceux qui sont les plus recherchés par les consommateurs, le cabinet note une hausse de +174%.

9 produits sur 10 bien disponibles en magasin

Malgré l'explosion des ventes, 9 produits sur 10 étaient bien disponibles en magasin vendredi, même sur les "catégories sensibles" (90%), selon Nielsen France. Les ventes des pâtes ont progressé de +400% par rapport aux vendredi précédents, le papier toilette +250% et le sucre +200%.

Selon 'BFMTV', la grande distribution a également enregistré un "lundi fou dans les magasins", avec une croissance des ventes de +250% en France pour Auchan et +150% pour Intermarché. En Île-de-France, Carrefour de son côté a fait état d'une progression de +100%.

"Les rayons vides sont réapprovisionnés"

Pourtant, les distributeurs et les membres du gouvernement, de Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie à Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture, en passant par Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, n'ont eu de cesse de répéter qu'il n'y avait pas de pénurie en vue.

Ce mardi, quelques heures avant la mise en place du confinement qui a débuté à 12 heures, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a de nouveau insisté sur 'BFMTV'. "Les rayons vides sont réapprovisionnés", a-t-il assuré, précisant que "les agriculteurs sont actuellement en train de semer des céréales et du blé dur pour faire de l'approvisionnement dès juillet".

Le seul problème auquel les consommateurs pourraient être confrontés est de ne pas trouver sa "marque habituelle de pâtes" ou "une marque concurrente", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.