Coronavirus : désinformation et théories du complot pourraient freiner la vaccination

Coronavirus : désinformation et théories du complot pourraient freiner la vaccination©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 13 novembre 2020 à 14h35

Seules 54% des personnes interrogées dans le cadre d'une étude se feraient "certainement" vacciner au Royaume-Uni et seulement 41,2% aux Etats-Unis.

Pfizer et BioNTech en tête des recherches, mais aussi Moderna, qui mène des essais de Phase 3, dernière étape avant une commercialisation... Les études pour trouver un vaccin contre le coronavirus avancent bien, et les laboratoires sont suivis de très près, le vaccin étant considéré comme la condition sine qua non pour une reprise économique solide et un début de retour d'une vie normale.

Problème : les théories du complot et la désinformation nourrissent la méfiance et pourraient conduire à des taux de vaccinations en dessous des 55% nécessaires pour obtenir une immunité collective aux États-Unis et en Grande-Bretagne, selon une étude publiée par la London School of Hygiene & Tropical Medicine.

Selon cette étude menée auprès de 8.000 personnes dans les deux pays, 54% d'entre elles disent qu'elles se feraient "certainement" vacciner au Royaume-Uni et seulement 41,2% aux Etats-Unis.

Réseaux sociaux, anxiété...

"Les vaccins ne sont efficaces que si les gens les acceptent. Les réseaux sociaux et la désinformation alimentent les anxiétés et les incertitudes existantes concernant les potentiels vaccins contre le coronavirus ", a déclaré Heidi Larson, professeur à la London School of Hygiene & Tropical Medicine, directrice du Vaccine Confidence Project, et co-dirigeante de l'étude.

"Cela menace de compromettre les niveaux d'acceptation du vaccin contre le nouveau coronavirus ", a-t-elle ajouté.

Pfizer et Moderna avancent

Pfizer a annoncé lundi que son vaccin expérimental était efficace à plus de 90% pour prévenir le COVID-19, selon les premières données d'une vaste étude, marquant une avancée majeure dans la lutte contre la pandémie qui a tué plus d'un million de personnes à travers le monde. Mais la course au vaccin se poursuit pour de nombreuses autres sociétés, dont le laboratoire américain Moderna, qui mènent elles aussi des essais de Phase 3, dernière étape avant une commercialisation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.