Coronavirus : du retard pour le vaccin d'Astrazeneca ?

Coronavirus : du retard pour le vaccin d'Astrazeneca ?©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 29 décembre 2020 à 15h25

L'Agence européenne des médicaments ne pourra sans doute pas autoriser le mois prochain le candidat vaccin contre le coronavirus développé par le laboratoire britannique et l'université d'Oxford.

L'Agence européenne des médicaments ne pourra sans doute pas autoriser le mois prochain le candidat vaccin contre le coronavirus développé par le laboratoire britannique et l'université d'Oxford.

C'est pourtant un des laboratoire qui fait la course en tête, mais l'Agence européenne des médicaments (EMA) ne sera vraisemblablement pas en mesure d'autoriser au mois de janvier la mise sur le marché du vaccin contre le coronavirus mis au point par AstraZeneca et l'université d'Oxford.

"Ils n'ont même pas encore déposé de demande", a déclaré mardi son directeur exécutif adjoint, Noël Wathion, dans une interview publiée par le quotidien belge Het Nieuwsblad.

Pas assez d'informations

A ce jour, ajoute-t-il, l'agence européenne n'a reçu que certaines informations à propos du vaccin. "Même pas assez pour justifier une licence de commercialisation sous condition", précise-t-il.

"Il nous faut des données additionnelles sur la qualité du vaccin. Et ensuite, la compagnie devra déposer une demande formelle."

Une autorisation improbable en janvier

Dans ces conditions, poursuit-il, il est "improbable" que l'Agence européenne des médicaments puisse autoriser le mois prochain ce candidat vaccin contre le coronavirus.

A ce jour, seul le vaccin développé par Pfizer et BioNTech a été validé par l'agence européenne, et les campagnes de vaccination ont débuté ce week-end sur le territoire de l'Union européenne. En plus de Pfizer/BioNTech, les Etats-Unis et le Canada ont également approuvé le vaccin mis au point par Moderna.

Londres pourrait donner son feu vert

Le titre AstraZeneca a gagné 1,7% lundi à Wall Street, alors que le régulateur britannique, la MHRA, doit se prononcer dans les prochains jours sur la demande de mise sur le marché du vaccin anti-Covid du laboratoire britannique, mis au point avec l'université d'Oxford.

Dans une interview publiée dimanche par le 'Sunday Times', le directeur général d'AstraZeneca, Pascal Soriot, a affirmé avoir trouvé, après des recherches supplémentaires, "la formule gagnante". "Nous pensons que nous avons trouvé la formule gagnante et comment arriver à une efficacité, qui, avec deux doses, est élevée comme celle des autres", a-t-il déclaré, assurant que le vaccin assurait une "protection de 100%" contre les formes sévères du Covid-19.

Dimanche, le ministère britannique de la Santé a cependant temporisé en estimant que les régulateurs ont besoin de temps pour étudier les données relatives au vaccin. Le 'Sunday Telegraph' évoquait les premières injections dès le 4 janvier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.