Coronavirus : Google va mesurer les effets du confinement

Coronavirus : Google va mesurer les effets du confinement©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 03 avril 2020 à 10h18

A partir de ce vendredi, le géant américain publie des statistiques issues des données de localisation de ses utilisateurs dans le monde, pour aider les pouvoirs publics à évaluer l'efficacité des mesures de confinement.

Le confinement est-il respecté ? Certains lieux publics sont-ils encore fréquentés ? Les mesures de distanciation sociale sont-elles efficaces ? Pour répondre à ces questions, le géant américain Google va publier des statistiques issues des données de localisation de ses utilisateurs dans le monde, pour traduire l'évolution des fréquentations.

A partir de ce vendredi, "nous publions une version anticipée de nos rapports sur la mobilité Covid-19 pour fournir des informations sur ce qui a changé avec le télétravail, le confinement et d'autres mesures visant à faire baisser la courbe de cette pandémie", peut-on lire dans un article signé par la directrice des produits géographiques de Google Jen Fitzpatrick et la médecin en chef de Google Health Karen DeSalvo.

"Nous espérons que ces rapports aideront les responsables de la santé publique à prendre des décisions sur la façon de gérer la pandémie de Covid-19", a expliqué le géant américain, précisant que les données, "agrégées et anonymisées", sont téléchargeables sur un site dédié pour plus de 131 pays, dont la France.

Montrer les "tendances générales des mouvements de personnes"

Ces rapports doivent révéler les "tendances générales des mouvements de personnes au fil du temps et par zone géographique, dans différentes catégories d'endroits tels que les lieux de loisirs, les commerces d'alimentation, les pharmacies, les parcs, les stations de transport en commun, les lieux de travail et de résidence", détaille l'article.

Google a par ailleurs tenu à rassurer concernant la vie privée des utilisateurs. "Aucune information personnellement identifiable, comme l'emplacement, les contacts ou les mouvements d'une personne, n'est mise à disposition", a-t-il assuré.

"Les tendances sur plusieurs semaines" seront affichées, sous forme d'"une augmentation ou diminution du pourcentage des visites", et non d'un nombre absolu, a précisé le géant américain.

Fréquentation en chute libre dans les lieux publics et les commerces

Sans surprise, les premières données pour la France révèlent une chute de la fréquentation dans les lieux publics et les commerces, depuis les mesures de restrictions annoncées mi-mars par le gouvernement pour freiner la progression du Covid-19.

La fréquentation des lieux de divertissements (restaurants, cafés, centre commerciaux, parcs à thèmes, musées, bibliothèques et cinémas) a dégringolé de 88% par rapport à la fréquentation observée en temps normal. On observe également de nettes baisses pour les parcs, plages, places et jardins publics (-82%), pour les gares, stations de métro et arrêts de bus (-87%) et pour les lieux de travail (-56%). Les lieux de résidence sont la seule catégorie à enregistrer une hausse (+18%).

Pour rappel, l'opérateur Orange s'était lancé dans une démarche similaire, pour étudier les mouvement de population (notamment pour suivre l'exode des Franciliens vers les provinces), en se basant sur le nombre de connexions locales à ses antennes-relais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.