Coronavirus : il n'y aura pas de pénuries, assure le patron de Leclerc

Coronavirus : il n'y aura pas de pénuries, assure le patron de Leclerc
Michel-Edouard Leclerc

Boursier.com, publié le mercredi 11 mars 2020 à 10h15

"A part trois ou quatre grands fournisseurs de pâtes italiens qui sont bloqués (...) d'une manière générale on a de la bouffe en France jusqu'à l'été", assure Michel-Edouard Leclerc.

Pas besoin de faire des stocks de pâtes ou de conserves à cause du coronavirus, selon le patron des magasins Leclerc... "Il n'y a pas de raison de paniquer sur la disponibilité (...) et sur (...) l'approvisionnement : il y a des ruptures mais il n'y a pas de pénuries", a déclaré le président du groupement de distributeurs indépendants sur BFM TV et RMC mercredi matin.

"A part trois ou quatre grands fournisseurs de pâtes italiens qui sont bloqués (...) d'une manière générale on a de la bouffe en France jusqu'à l'été", a-t-il assuré.

Gros rush il y a 8 jours

"Il y a eu un gros rush, il y a 8 à 10 jours. Beaucoup d'achats de pâtes, d'épicerie sèche, de riz, de conserves, et de plats cuisinés ont été effectués", a-t-il ajouté, alors que les rayons de certains supermarchés en France se vidaient. Il a reconnu avoir manqué dans les rayons de ses magasins de produits d'hygiène. "On a manqué de papier toilette, de Sopalin" a-t-il admis.

Le coronavirus apparu en décembre en Chine a contaminé 1.784 personnes et fait 33 morts en France, a annoncé mardi le directeur général de la santé, Jérôme Salomon.

Forte hausse des ventes

Selon le cabinet d'études Nielsen, la semaine du 2 au 8 mars a encore été marquée par une forte augmentation (+5,6% en moyenne par rapport à la semaine précédente) des ventes de produits de grande consommation en hypers et supermarchés.

Cette progression recouvre notamment un bond de 21,1% pour les produits d'épicerie (pâtes, riz, conserves...) et une hausse de 12,3% pour les produits de toilette et d'hygiène.

Cette forte hausse des achats a entraîné "de fréquentes ruptures en rayon, notamment le samedi 7 mars et particulièrement en région parisienne", souligne Nielsen dans une note citée par l'agence de presse Reuters.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.