Coronavirus : l'accès au fonds de solidarité élargi ?

Coronavirus : l'accès au fonds de solidarité élargi ?
grèves décembre 2019 - janvier 2020

Boursier.com, publié le mardi 06 octobre 2020 à 09h53

Le gouvernement veut le renforcer, et l'ouvrir à d'autres secteurs.

Paris et la petite couronne ont basculé en zone d'alerte maximale, pour faire face à la progression du coronavirus. Un nouveau tour de vis pour les entreprises, qui s'inquiètent pour leur survie. Le gouvernement français est prêt à redéfinir les seuils leur permettant d'accéder au fonds de solidarité et d'ouvrir à d'autres secteurs ce dispositif de soutien mis en place pour pallier les baisses de chiffres d'affaires, a annoncé mardi le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

"Il y a un fonds de solidarité, nous allons le renforcer", a-t-il dit au micro de franceinfo. Ce dispositif permet actuellement à une entreprise comptant jusqu'à 20 salariés de toucher jusqu'à 10.000 euros par mois. "On va voir si on ne peut pas augmenter ce seuil, on y réfléchit", a dit le ministre.

Baisser le seuil de perte

Par ailleurs, le dispositif n'est accessible que si une entreprise est fermée ou subit une perte de 80% de son chiffre d'affaires. "Je proposerai aussi au Premier ministre que nous baissions ce seuil", a ajouté Bruno Le Maire.

Le ministre souhaite enfin, "avec un souci de justice et de protection", que le fonds de solidarité soit accessible à des secteurs qui prennent eux aussi de plein fouet la crise économique liée à l'épidémie. Il a notamment cité le secteur de l'événementiel, les fleuristes, les graphistes qui n'ont plus de cartons d'invitation à produire pour un mariage par exemple, les photographes.

Inclure toutes ces professions

"Je souhaite que nous puissions inclure toutes ces professions dans le fonds de solidarité", a-t-il dit. "L'Etat a toujours été au rendez-vous pour soutenir les indépendants, les entrepreneurs, les très petites entreprises, les restaurateurs, les bars, il sera toujours au rendez-vous."

Ces modifications, a-t-il précisé, seront présentées dès la semaine prochaine par le Premier ministre Jean Castex à l'occasion d'un prochain comité interministériel sur le tourisme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.