Coronavirus : l'Allemagne prépare un budget de crise, le chômage devrait flamber

Coronavirus : l'Allemagne prépare un budget de crise, le chômage devrait flamber©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 20 mars 2020 à 15h58

Le chômage en Allemagne pourrait toucher 90.000 personnes de plus cette année, ce qui porterait le nombre des demandeurs d'emploi à 2,356 millions au total si la crise du coronavirus est modérée.

Le bilan de l'épidémie de nouveau coronavirus en Allemagne s'établit désormais à 13.957 cas confirmés de contamination et 31 décès. Selon l'Institut Robert Koch, autorité fédérale de la santé allemande, 2.958 nouveaux cas confirmés d'infection et 11 nouveaux décès ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures.

Touché de plein fouet lui aussi, le pays se prépare à adopter un budget spécial d'au moins 100 milliards d'euros pour faire face à la crise du coronavirus, rapporte vendredi le quotidien 'Handelsblatt'. Ce budget, ajoute le quotidien financier, sera financé entièrement par la dette. Il devrait être entériné lundi par le cabinet fédéral. La moitié de la somme sera versée dans un fonds d'urgence destiné aux petites entreprises, ajoute le Handelsblatt.

Toucher à la Constitution

Pour mener ce projet à bien, Berlin devra faire exception à une règle inscrite dans la Constitution allemande qui n'autorise l'Etat fédéral à émettre de la nouvelle dette que dans la limite de 0,35% du produit intérieur brut.

Ce plafond peut cependant être dépassé si le pays est frappé par une catastrophe naturelle ou une "urgence exceptionnelle" qui ne relèvent pas du contrôle de l'Etat et affectent significativement sa situation financière.

Le chômage en Allemagne pourrait toucher 90.000 personnes de plus cette année, ce qui porterait le nombre des demandeurs d'emploi à 2,356 millions au total si la crise du coronavirus est modérée mais le total pourrait dépasser trois millions si elle est plus grave, estime l'institut d'études sur le marché de l'emploi IAB.

La croissance en baisse de 2%

Dans un document de recherche publié vendredi, il dit tabler sur une baisse de 2% du produit intérieur brut (PIB) en 2020 en raison de l'épidémie.

Ses prévisions sont fondées sur l'hypothèse d'une mise en sommeil de six semaines de certains secteurs de l'économie et d'une phase de retour à la normale d'une durée similaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.