Coronavirus : l'intention de se faire vacciner en baisse chez les Français

Coronavirus : l'intention de se faire vacciner en baisse chez les Français©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 04 décembre 2020 à 13h23

En novembre, 53% des Français disent vouloir "certainement" ou "probablement" se faire vacciner contre le Covid-19. Un résultat en baisse par rapport au mois de juillet, selon Santé Publique France.

Les Français de plus en plus réfractaires au vaccin anti-Covid ? Dans son dernier point hebdomadaire sur l'épidémie daté du 3 décembre, Santé Publique France révèle que les Français sont moins enclins à se faire vacciner contre le coronavirus que l'été dernier. Ils ne sont plus que la moitié à manifester l'intention de le faire, contre un peu moins des deux tiers en juillet.

"En novembre 2020, seule la moitié des personnes interrogées (53%) répondait vouloir 'certainement' ou 'probablement' se faire vacciner contre la Covid-19. Ce résultat est en baisse par rapport au mois de juillet quand 64% disaient avoir l'intention de le faire", indique l'agence.

Santé Publique France s'appuie sur les résultats de France CoviPrev, une enquête répétée auprès d'échantillons indépendants de 2.000 adultes résidant en France métropolitaine. Dans le détail, les hommes (64%), les CSP+ (60%) et les personnes âgées de plus de 65 ans (72%) sont les plus enclins à se faire vacciner.

Les 25-34 ans sont les moins enclins

A l'inverse, 44% seulement des femmes interrogées répondent qu'elles se feront "certainement ou probablement" vacciner. Par classe d'âge, ce sont les 25-34 ans qui sont les moins nombreux à fournir la même réponse (33%) et, pour ce qui est des catégories socioprofessionnelles, ce sont les inactifs (45%).

Une enquête de l'Ifop pour le 'JDD' révélée dimanche dernier avait souligné que 59% des Français n'avaient pas l'intention de se "faire vacciner lorsque cela deviendra possible". Selon cette étude, les plus réticents sont notamment les catégories populaires (seulement 28% y sont disposés) et les moins de 35 ans (29%, soit 30 points de moins que les plus de 65 ans).

Un plan de vaccination en 3 phases

Jeudi, le gouvernement français a dévoilé son plan de vaccination de la population française contre le Covid-19 en 3 phases, avec priorité donnée aux publics les plus fragiles dès que les doses vaccinales seront disponibles.

Lors de la présentation de ce plan, le ministre de la Santé Olivier Véran a souligné que nul ne serait obligé de se faire vacciner. Aux "anti-vax", il a indiqué que l'exécutif était "conscient que la vaccination soulève autant de questions et d'espoir que d'appréhension". Il a toutefois appelé à "distinguer l'esprit critique de l'esprit suspicieux" et a promis la "transparence la plus totale".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.