Coronavirus : l'OMS parle d'un risque de pandémie

Coronavirus : l'OMS parle d'un risque de pandémie
des soldats devant le Duomo, 24 février 2019

Boursier.com, publié le mardi 25 février 2020 à 14h35

Prudence de l'agence spécialisée des Nations unies, alors que les cas de contaminations se multiplient ces dernières heures. Le pic de l'épidémie aurait néanmoins été atteint en Chine.

L'épidémie de Covid-19 continue de se propager et les cas de contaminations se sont multipliés ces dernières heures, au point que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) évoque ce mardi un risque de pandémie. Le chef de l'agence spécialisée des Nations unies, Tedros Adhanom Ghebreyesus, appelle le monde à se préparer à une "éventuelle pandémie", en jugeant "très préoccupante (...) l'augmentation soudaine" des cas en dehors de Chine, notamment en Corée du sud, en Iran ou en Italie.

Les autorités sanitaires chinoises ont déclaré mardi avoir recensé la veille 508 nouveaux cas de contamination au coronavirus, portant à 77.658 le nombre de personnes atteintes en Chine continentale depuis le début de l'épidémie. Mais la situation pourrait s'améliorer : les experts de la mission conjointe de l'OMS qui se sont rendus dans plusieurs provinces chinoises, estime que l'épidémie a atteint un pic, suivi d'un plateau, entre le 23 janvier et le 2 février, avant de décliner.

Propagation des foyers

Au total, 29 pays et territoires seraient touchés ce mardi. La Corée du Sud a recensé 60 cas supplémentaires de contamination au coronavirus, portant à 893 le nombre de patients diagnostiqués dans le pays. En Espagne, un troisième cas a été enregistré et l'Iran a enregistré son quatorzième décès. Les chiffres sont élevés également en Italie, avec sept morts, et des malades ont été recensés en Autriche, et en Croatie.

Plusieurs grandes manifestations ont été annulées dans le monde récemment, dont le salon automobile de Pékin et le Mobile World Congress de Barcelone, en raison des craintes suscitées par le virus. Les organisateurs du salon automobile de Genève ont demandé mardi aux exposants issus des zones infectées par le coronavirus d'effectuer des contrôles sanitaires avant leur arrivée la semaine prochaine en Suisse et ont promis d'intensifier leurs efforts pour éviter un risque de contamination pendant l'événement.

Les marchés financiers trinquent

Les craintes liées à la propagation du coronavirus ont fait vivre lundi aux Bourses européennes leur pire séance depuis mi-2016 et fait perdre plus de 1.000 points au Dow Jones. Elles restent bien présentes mardi même si la baisse des indices est moins marquée.

"Le scénario de rebond rapide de l'activité économique au deuxième trimestre n'est plus privilégié par une majorité d'investisseurs. Tout porte à croire que l'impact économique de la crise va perdurer bien plus longtemps qu'initialement prévu. La seule certitude que nous avons à ce stade est que le fuite vers la liquidité et vers les valeurs refuge va perdurer", ont déclaré les économistes de Saxo Banque dans une note.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.