Coronavirus : l'OMS très sceptique sur le traitement au plasma

Coronavirus : l'OMS très sceptique sur le traitement au plasma
passants avec masque

Boursier.com, publié le lundi 24 août 2020 à 18h22

L'agence américaine du médicament a approuvé l'utilisation en urgence de plasma sanguin provenant de patients ayant guéri du covid afin de traiter des malades. Une thérapie dont l'efficacité fait débat.

C'est une nouvelle qui a fait monter les marchés financiers partout dans le monde lundi... La FDA (Food and drug administration), l'agence américaine du médicament, a approuvé dimanche l'utilisation en urgence de plasma sanguin provenant de patients ayant guéri du covid afin de traiter des malades. Cette décision du régulateur américain est intervenue au lendemain de critiques de Donald Trump à l'encontre de la FDA, qu'il a accusée de bloquer la mise en oeuvre de traitements pour raisons politiques.

Si l'information suscite l'enthousiasme des investisseurs, l'efficacité de la thérapie, elle, fait débat. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a d'ailleurs affiché sa prudence, affirmant que les preuves de l'efficacité de ce traitement au plasma restent de "faible qualité".

La qualité des preuves "est faible"

"Un certain nombre d'essais cliniques sont en cours dans le monde portant sur le plasma de convalescence par rapport aux soins standard", a déclaré Soumya Swaminathan, directrice exécutive de l'OMS.

"Seuls quelques-uns d'entre eux ont en fait publié des résultats intermédiaires (...) et pour l'instant, la qualité des preuves est encore très faible", a déclaré cette responsable scientifique de l'OMS lors d'une conférence de presse.

Mais l'utilisation du plasma de patients déjà contaminés n'est pas la seule nouvelle qui donne espoir dans la recherche médicale face au Covid-19. Selon le 'Financial Times', l'administration Trump envisagerait une procédure accélérée pour le candidat vaccin mis en point par AstraZeneca et l'Université d'Oxford. Toutes ces nouvelles permettent de mettre un peu de côté les récentes inquiétudes liées à la multiplication des cas de contaminations dans le monde.

Les chiffres continuent de gonfler

Selon l'Université Johns Hopkins, 23,46 millions de cas du nouveau coronavirus ont été confirmés depuis le début de l'épidémie au niveau mondial, dont 5,71 millions aux USA, 3,61 millions au Brésil et 3,11 millions en Inde. La Russie recense plus de 959.000 cas et l'Afrique du Sud près de 610.000. Le Pérou compte 585.236 cas, le Mexique 560.164 et la Colombie 541.139, alors que le Chili recense 397.665 cas. Le virus a fait 809.484 morts dans le monde depuis son émergence, dont 176.819 aux Etats-Unis, 114.744 au Brésil et 60.480 au Mexique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.