Coronavirus : l'UE précommande 300 millions de vaccins à AstraZeneca

Coronavirus : l'UE précommande 300 millions de vaccins à AstraZeneca©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 27 août 2020 à 16h02

Les "groupes prioritaires" représentent plus de 200 millions de personnes sur les 450 millions d'habitants de l'UE, dont les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes âgées et les professionnels de la santé.

La Commission européenne a annoncé jeudi la signature, au nom des Etats membres, d'un contrat avec le laboratoire britannique AstraZeneca qui prévoit la livraison d'au moins 300 millions de doses de son candidat vaccin contre le COVID-19. Un accord de principe avait été conclu à la mi-août.

Il s'agit du premier contrat signé par l'UE avec un fabricant de vaccins contre le COVID-19. Il prévoit une option d'achat de 100 millions de doses supplémentaires à répartir suivant la population de chacun des Etats membres

Les pays de l'Union européenne, le Royaume-Uni et les partenaires de l'UE se sont mis d'accord mercredi sur un plan de vaccination contre le COVID-19 qui prévoit l'inoculation d'au moins 40% de leur population. Cette initiative pourrait faire reculer le projet de vaccination de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui vise, initialement, à acheter des vaccins pour 20% des personnes les plus vulnérables du monde par le biais d'un système d'achat mondial.

"La prise en compte de tous les groupes à risque fera que probablement 40% de la population sera ciblée, selon la situation et la démographie des pays", indique le document, adopté fin juillet par des experts de la santé des états membres de l'UE ainsi que du Royaume-Uni, de la Suisse, de la Norvège et des pays des Balkans.

"Groupes prioritaires"

Selon le document de l'UE, les "groupes prioritaires" représentent plus de 200 millions de personnes sur les 450 millions d'habitants de l'UE, dont les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes âgées et les professionnels de la santé.

Les personnes en bonne santé travaillant dans des services publics essentiels, tels que l'éducation et les transports publics sont également incluses dans les groupes prioritaires, bien qu'une estimation de leur nombre ne soit pas disponible dans le document.

L'objectif du plan est de parvenir à une immunité collective pour la population de l'UE, ce qui pourrait être atteint par de nouvelles campagnes de vaccination une fois l'objectif de 40% atteint.

Approche globale

La Commission européenne a déclaré à plusieurs reprises qu'elle soutenait une approche globale et inclusive de la vaccination contre le COVID-19. Cependant, elle met en oeuvre ce qui peut être considéré comme l'équivalent d'une stratégie "Europe First" donnant la priorité à la population européenne.

La Commission a demandé aux 27 états membres de l'UE de ne pas acheter de vaccins dans le cadre d'un programme d'achat dirigé par l'OMS et de recourir exclusivement à un plan alternatif de l'UE qu'elle juge plus rapide et moins coûteux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.