Coronavirus : l'UE se dote d'une unité de lutte contre la fraude financière

Coronavirus : l'UE se dote d'une unité de lutte contre la fraude financière©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 05 juin 2020 à 15h14

La crise liée à la pandémie a fait bondir les cas blanchiment d'argent, de fraude et de corruption. Des secteurs comme la construction, le voyage, l'hôtellerie et le tourisme sont particulièrement exposés.

L'Union européenne a mis en place vendredi une unité d'enquêteurs spécialisés dans la lutte contre les crimes financiers que la crise sanitaire favorise. L'objectif est également de réprimer les fraudes aux subventions publiques.

Créé au sein d'Europol (l'agence européenne spécialisée dans la répression de la criminalité), ce Centre européen de lutte contre la criminalité financière et économique (EFECC) emploiera 65 analystes pour accompagner les autorités des Vingt-Sept dans leurs investigations et dans la collecte de renseignements liés aux délits financiers.

Blanchiment, fraude, corruption

"La pandémie de coronavirus a fragilisé l'économie mondiale et généré de nouvelles faiblesses d'où peuvent surgir des crimes", a déclaré la directrice exécutive d'Europol, Catherine De Bolle. Elle a précisé que l'agence axerait sa lutte sur le blanchiment d'argent, la fraude et la corruption, qui constituent les crimes les plus courants en période de crise.

Selon Europol, des secteurs comme la construction, le voyage, l'hôtellerie et le tourisme, qui s'escriment à survivre à la récession, sont particulièrement exposés. Les circonstances sanitaires exceptionnelles favorisent aussi les fraudes aux subventions publiques et aux équipements médicaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.