Coronavirus : la France va consacrer 2 milliards d'euros à la lutte sanitaire

Coronavirus : la France va consacrer 2 milliards d'euros à la lutte sanitaire
darmanin le maire

Boursier.com, publié le mercredi 18 mars 2020 à 09h23

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a détaillé le financement de "l'effort de guerre" de la France contre le coronavirus.

"Quand la maison brûle, on ne compte pas les litres d'eau pour éteindre l'incendie. Je ne suis pas en position de comptable, mais de financeur de l'effort de guerre", a déclaré Gérald Darmanin dans un entretien accordé aux 'Echos'... Le ministre de l'Action et des Comptes publics a donné plus de détails concernant le coût et les modalités des mesures d'urgence prises pour sauver l'économie face à la pandémie de coronavirus. Pour rappel, Bercy a annoncé mardi débloquer 45 milliards d'euros pour soutenir les entreprises et les salariés.

"Dans les 45 milliards évoqués, nous consacrons 2 milliards d'euros aux arrêts maladie, aux masques et à la rémunération des personnels soignants", a-t-il affirmé, tout en assurant que pour "chacun des personnels soignants, chaque heure supplémentaire sera payée".

"Nous sortons tous les moyens pour que les travailleurs ne connaissent pas une crise économique et sociale après une crise sanitaire", a poursuivi le ministre.

35 milliards d'euros de mesures de trésorerie

Cette enveloppe comprend 35 milliards d'euros de mesures de trésorerie. "Les principaux impôts directs payés à l'Etat ont été suspendus. Cela concerne 12 milliards d'impôt sur les sociétés, en plus d'1 milliard de taxe sur les salaires. La TVA et l'impôt sur le revenu, collecté à la source, ne sont en revanche pas concernés", a-t-il détaillé. Pour le secteur culturel, certains crédits d'impôt pourront être remboursés par anticipation.

Les charges sociales représentent l'effort est le plus "important", selon Gérald Darmanin : "Cela représente 8,5 milliards pour les charges dues au 15 mars et 13 milliards pour les charges des grandes entreprises qui tombent au 5 avril". Un report des cotisations de retraite complémentaire (Agirc-Arrco) est aussi envisagé par les partenaires sociaux.

Fonds de solidarité pour les TPE

Par ailleurs, doivent s'ajouter "le fonds de solidarité pour les TPE, budgété à hauteur de 1 milliard d'euros par mois (financé à hauteur de 750 millions par l'Etat et à hauteur de 250 millions pour les régions)" et "l'indemnisation du chômage partiel pour lequel un effort de 5,5 milliards d'euros est prévu pour les deux prochains mois".

Gérald Darmanin doit présenter ce mercredi un projet de loi de finances rectificative en conseil des ministres, qui sera ensuite examiné jeudi et vendredi au Parlement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.