Coronavirus : la fréquence des trains va être fortement réduite en France

Coronavirus : la fréquence des trains va être fortement réduite en France©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 17 mars 2020 à 12h41

"Entre 30 et 40 %" des trains circuleront la semaine prochaine par rapport au service normal de la SNCF, a annoncé le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Alors que depuis quelques jours, de nombreux Français ont fait le choix de quitter les grandes villes pour les campagnes, le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Djebbari a précisé ce mardi sur 'LCI' les nouvelles mesures adoptées par le gouvernement pour endiguer l'expansion de la pandémie de coronavirus, concernant les transports.

"Nous allons réduire la cadence et la fréquence des trains, notamment longue distance, pour éviter par ces phénomènes d'exode" que le virus circule davantage en France, a-t-il affirmé, appelant "chacun à la responsabilité".

Suite aux mesures de réduction déjà prises en fin de semaine dernière, 50% des trains circulent cette semaine par rapport à la normale de la SNCF, a-t-il rappelé.

"Entre 30% et 40%" des trains circuleront la semaine prochaine

Pour la semaine prochaine, il prévoit "entre 30% et 40%" par rapport au service normal. "Comme je l'avais dit, nous allons beaucoup réduire sur les longues distances, et donc sur les TGV et Intercités, parce qu'il ne faut pas que le virus circule", a-t-il insisté.

Pour les TER, "nous garderons une offre pour l'instant évaluée à 35% à 40%". Enfin, l'offre de transports urbains sera aussi diminuée. "Aujourd'hui, il y a 70% de bus et de métros qui roulent. Et nous allons réduire très progressivement dans les jours qui viennent, en lien avec les opérateurs des transports", a-t-il indiqué.

"Une tolérance donnée aux Français"

Concernant le "réflexe d'exode" observé, Jean-Baptiste Djebbari a jugé cela "assez irresponsable concernant la circulation du virus". "Néanmoins, une tolérance sera donnée aux Français rentrant chez eux" ou qui souhaitent "se positionner par exemple dans leur résidence secondaire quand ils en ont une", a-t-il ajouté.

Alors que les contrôles ne sont plus systématiquement effectués à bord des trains et aux portiques, la direction de la SNCF a expliqué au 'Figaro' avoir constaté ces derniers jours une hausse du trafic passager entre la capitale et certains axes, notamment l'axe Atlantique (Rennes, Bordeaux, Nantes), le sud-ouest, la Bourgogne et le Nord (Lille).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.