Coronavirus : la grande distribution s'est préparée à un reconfinement généralisé

Coronavirus : la grande distribution s'est préparée à un reconfinement généralisé©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 06h57

"Cette fois, nous serons beaucoup plus sereins... Les choses sont bien gérées. Il y aura suffisamment de blé pour assurer l'ensemble de la production", a assuré le président de Panzani Xavier Riescher.

Cette fois-ci, les industriels de l'agro-alimentaire sont prêts !... Prise de court au printemps dernier lors de l'annonce du confinement, la grande distribution s'est préparée d'ores et déjà à un reconfinement général qui devrait être annoncé ce soir par Emmanuel Macron pour faiteface àl'aggravation de l'épidémie de Covid-19 en Europe.

En effet, les grandes surfaces, qui pour la plupart ont constitué des stocks de précaution sur les produits les plus demandés (comme les pâtes), n'entendent pas revivre les problèmes observés en mars dernier, où les images des rayons de papier toilette ou de farine complètement vides avaient pour rappel fait le tour des réseaux sociaux...

"La grande distribution a des stocks et nous avons des stocks également... Cette fois, nous serons beaucoup plus sereins. Les choses sont bien gérées. Il y aura suffisamment de blé pour assurer l'ensemble de la production", a assuré le président de Panzani Xavier Riescher sur 'Europe 1'.

Les distributeurs ont anticipé pour les pâtes, le riz, la farine...

Le fabricant de pâtes affirme avoir augmenté ses ventes à la grande distribution de 30% au mois d'octobre... Au printemps, les ventes de pâtes avaient grimpé de 100%, alors que la récolte de blé était terminée et les stocks écoulés, rappelle 'Europe 1', ajoutant que les producteurs et distributeurs ont cette fois-ci anticipé pour les pâtes, le riz, la farine ou encore la soupe.

En mars, les mesures de confinement pour faire face à la propagation du Covid-19 avait favorisé un stockage massif de produits alimentaires chez les consommateurs. Dominique Schelcher, le patron de Système U, qui compte quelque 1.600 points de vente via les enseignes Hyper U, Super U, U Express et Utile, avait alors assuré qu'il n'y aurait "pas de pénurie brutale".

"Jamais eu de rupture totale"

Il évoquait tout de même "un certain nombre de ruptures" qui pouvaient s'expliquer "par des achats massifs juste avant le confinement. Il faut également prendre en compte que la restauration est fermée", avait-il ajouté, soulignant que les "points de difficulté" étaient les pâtes qui sont extrêmement demandées".

Pour le délégué général de la Fédération du Commerce et de la Distribution Jacques Creyssel, "il n'y a jamais eu de rupture totale d'un type de produit". "Les Français ont toujours trouvé des pâtes dans les magasins, ce qui est de nature à les rassurer aujourd'hui", a-t-il expliqué au 'Figaro'...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.