Coronavirus : le couvre-feu à 18h étendu à toute la France dès samedi

Coronavirus : le couvre-feu à 18h étendu à toute la France dès samedi
Couvre-feu, coronavirus, covid

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 14 janvier 2021 à 21h35

Le couvre-feu sera généralisé à partir de 18 heures pour l'ensemble du pays dès samedi et pour "au moins 15 jours", a annoncé jeudi Jean Castex. Les contrôles aux frontières seront renforcés et un numéro vert mis en place pour la vaccination.

Le couvre-feu sera généralisé à partir de 18 heures pour l'ensemble du pays dès samedi et pour "au moins 15 jours", a annoncé jeudi Jean Castex. Les contrôles aux frontières seront renforcés et un numéro vert mis en place pour la vaccination.

Face à la résurgence de l'épidémie de coronavirus, le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi soir la généralisation d'un couvre-feu à partir de 18 heures pour l'ensemble du territoire français, dès samedi et pour "au moins 15 jours". Jusqu'à présent, 25 départements étaient soumis à ce couvre-feu avancé de 18h, les autres observant un couvre-feu à 20h.

"Il apparaît que cette mesure a une efficacité sanitaire.(...) Dans son dernier avis, le Conseil scientifique a, du reste, confirmé l'utilité du couvre-feu dans la lutte contre la pandémie.", a commenté le Premier ministre au cours d'une conférence de presse télévisée. Les dérogations au couvre-feu resteront les mêmes que pour le couvre-feu à 20 heures. Il ne sera pas possible de sortir pour des motifs personnels et tous les lieux, commerces ou services, recevant du public seront fermés à 18 heures, a précisé M. Castex.

A ce stade, la situation sanitaire "n'exige pas que nous mettions en place un nouveau confinement", a indiqué Jean Castex, tout en précisant que "si nous constatons dans les prochains jours une dégradation forte de la situation sanitaire, nous déciderons sans délai un nouveau confinement".

200 à 300 cas par jour du variant britannique

Commentant la situation sanitaire, il a indiqué qu'elle restait "maîtrisée", mais "fragile dans le pays, où il n'y a cependant pas eu d'effet fêtes de fin d'année sur l'épidémie. "Les premières données dont nous disposons montrent que nous avons pu passer les fêtes de fin d'année sans flambée épidémique", a reconnu le Premier ministre, mais il a insisté sur l'élément nouveau que constitue l'émergence de nouvelles souches plus contagieuses du virus.

Le ministre de la Santé Olivier Véran, présent à la même conférence de presse, a donné des précisions sur ces variants du Covid-19. Au sujet du variant identifié au Royaume-Uni, qui est plus contagieux que la forme classique, M. Véran a indiqué qu'"il y a chaque jour entre 200 et 300 nouvelles contaminations au variant anglais en France". Il a ajouté que "nous avons toutes les raisons de penser que le variant anglais du virus est sensible au vaccin, ce qui est une bonne nouvelle".

Contrôles aux frontières hors UE renforcés

Quant au deuxième variant ( 500-1), originaire d'Afrique du Sud, il est lui aussi plus contagieux que celui qui circule en France, "mais nous n'avons pas de raison de penser qu'il provoque davantage de formes graves. Il n'y a que quelques cas de ce variant qui ont été détectés en France", a précisé le ministre.

Face à la propagation des nouveaux variants, la France va renforcer ses contrôles aux frontières, a indiqué Jean Castex. A compter de lundi, les voyageurs arrivant de l'extérieur de l'Union européenne devront effectuer un test PCR avant de partir.

A leur arrivée en France, les personnes concernées devront s'isoler pendant 7 jours et faire un deuxième test PCR à l'issue de cette période.

Nouveau protocole dans les écoles, retour partiel du présentiel à la fac

Les écoles resteront ouvertes, mais le protocole sanitaire dans les cantines scolaires sera renforcé, les activités physiques en intérieur scolaires et extra-scolaires seront suspendues et les capacités de dépistage seront augmentées. Le gouvernement prévoit de dépister jusqu'à un million d'enfants et d'enseignants par mois.

A l'Université, il sera possible à partir du 25 janvier de reprendre les travaux dirigés en présentiel en demi-groupe "pour les élèves de 1ère année, puis si la situation sanitaire le permet, aux étudiants des autres niveaux. Le nombre de psychologues dans les universités sera doublé ce semestre et des tests antigéniques seront disponibles dans les universités, a précisé Frédérique Vidal , la ministre de l'Enseignement supérieur.

Un numéro vert pour les rendez-vous de vaccination

Concernant la campagne vaccinale en cours, le Premier ministre a affirmé qu'à la fin janvier, "nous serons au-dessus du million de personnes vaccinées, ce qui était notre objectif initial". Dès le 18 janvier, la vaccination sera étendue aux personnes pouvant développer une forme grave de la maladie, quel que soit leur âge. Il s'agit là d'une population d'environ 800.000 personnes. Plus de 700 centres seront ouverts dès lundi dans toute la France.

Olivier Véran a précisé les modalités de la prise de rendez-vous pour se faire vacciner. Elle pourra se faire en ligne, sur le site www.sante.fr ou via un numéro vert, le 0800 009 110, qui orientera vers les centres de vaccin les plus proches." Ce numéro sera opérationnel dès ce vendredi, de 6 heures du matin et jusqu'à 22 heures, a précisé le ministre de la Santé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.