Coronavirus : le G20 va injecter $5.000 mds pour soutenir l'économie

Coronavirus : le G20 va injecter $5.000 mds pour soutenir l'économie
Organisation mondiale de la santé

Boursier.com, publié le jeudi 26 mars 2020 à 19h01

La réponse du G20, qui regroupe entre autres les Etats-Unis, la France, l'Allemagne, le Japon, l'Italie et la Chine, a été ces derniers jours jugée trop lente face aux conséquences économiques de l'épidémie.

C'est une "priorité absolue" pour les grandes puissance mondiales... Les membres du G20 vont injecter 5.000 milliards de dollars (4.550 milliards d'euros) pour tenter d'endiguer l'épidémie qui fait planer le spectre d'une récession.

A l'issue d'un échange de 90 minutes en vidéoconférence, les chefs d'Etat et de gouvernement des 20 premières économies mondiales ont affirmé, dans un communiqué commun, leur détermination à rétablir la confiance, à préserver la stabilité financière et à relancer la croissance économique.

Coordination régulière

Ils ont également exprimé leur détermination à rétablir le bon fonctionnement des chaînes d'approvisionnement mondiales et ont demandé à leurs ministres des Finances et aux dirigeants de leurs banques centrales d'assurer une coordination régulière afin d'élaborer un plan d'action commun face à la pandémie.

La réponse du G20, qui regroupe entre autres les Etats-Unis, la France, l'Allemagne, le Japon, l'Italie et la Chine, a été ces derniers jours jugée trop lente face aux conséquences économiques de l'épidémie, qui a fait plus de 21.200 morts et contaminé plus de 470.000 personnes au total à travers le monde selon un décompte de Reuters.

Plans de relance

Plusieurs Etats membres ont annoncé des plans de relance pour tenter de compenser les pertes occasionnées par l'épidémie qui a conduit plusieurs pays à fermer leurs aéroports et espaces aériens et qui a contraint de nombreuses entreprises à suspendre leurs activités, mais aucune réponse collective en format G20 n'avait jusqu'à présent été apportée. En France par exemple, l'Etat a débloqué 45 MdsE pour soutenir les entreprises et les salariés.

Face à l'inquiétude alimentée par la décision de plusieurs pays de fermer leurs frontières, le G20 a insisté, dans son communiqué final, sur le fait que "les mesures d'urgence en matière de protection sanitaire" seraient "ciblées, proportionnées, transparentes et temporaires".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.