Coronavirus : le gouvernement encadre les prix des gels hydroalcooliques

Coronavirus : le gouvernement encadre les prix des gels hydroalcooliques©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 04 mars 2020 à 10h53

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait jugé "inacceptable" et "révoltant que des gens fassent de la spéculation sur le coronavirus".

Le gouvernement a décidé d'agir pour mettre fin à la spéculation !... Sur 'BFM Business', le ministre de l'Economie Bruno Le Maie a annoncé qu'un décret a été publié ce mercredi, visant à encadrer les prix des gels hydroalcooliques, après des "cas isolés" de "prix inacceptables" sur fond de crise du coronavirus.

"Je vous annonce que nous prendrons aujourd'hui le décret d'encadrement des prix des gels hydroalcooliques", a indiqué le ministre, tout en reconnaissant qu'"il y a un manque de disponibilité des produits". Il a également souligné que "se laver les mains avec du savon est tout aussi efficace" contre le coronavirus...

A l'issue d'une rencontre avec les représentants des entreprises à Bercy, Bruno Le Maire avait également prévenu qu'aucune "spéculation" ne sera acceptée sur l'épidémie de coronavirus, après avoir constaté des doublements, voire triplements, de prix ces derniers jours sur les flacons de liquides hydroalcooliques...

Hausse de plus de 700% sur Amazon !

Hier, le ministre de la Santé Olivier Véran avait également estimé qu'il n'était "pas acceptable" que les prix des flacons de gels hydroalcooliques grimpent dans un contexte de crise liée à l'épidémie de coronavirus en France, dont le dernier bilan fait désormais état de 212 cas confirmés et quatre décès sur le territoire.

En ligne, les prix se sont également envolés. Sur Amazon, le produit le plus vendu (la bouteille de 100 ml de marque Novo'life) se vendait à 3,10 euros le 8 février contre 25,27 euros le 3 mars, soit une hausse de plus de 700%, comme l'a relevé 'BFMTV'.

Des vols de masques et de gels

Le manque de disponibilité de produits permettant de se protéger du coronavirus aurait par ailleurs entraîné le vol de milliers de masques de protection et bouteilles de gel hydroalcoolique. L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris a constaté 8.300 masques et 1.200 flacons de solutions hydroalcooliques dérobés. A l'hôpital de la Conception à Marseille, quelque 2.000 masques chirurgicaux ont aussi disparu !

Par ailleurs, un décret sur la réquisition des masques de protection au bénéfice des personnels de santé et des malades a été publié également ce mercredi au Journal officiel, comme l'a annoncé Emmanuel Macron.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.