Coronavirus : le plafond du paiement sans contact bientôt relevé à 50 euros ?

Coronavirus : le plafond du paiement sans contact bientôt relevé à 50 euros ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 09 avril 2020 à 14h27

Conséquence inattendue de la pandémie de coronavirus, la décision de relever le plafond du paiement sans contact doit être prise la semaine prochaine par les banques.

Alors que le paiement sans contact est davantage utilisé en cette période de pandémie de coronavirus, son plafond pourrait passer de 30 à 50 euros, comme l'avait déjà suggéré l'Autorité bancaire européenne fin mars, selon les informations d'Europe 1'.

Pour ce faire, les établissements doivent d'abord s'assurer que les terminaux disponibles actuellement dans les magasins et supermarchés sont en mesure de gérer ces paiements. "Notre volonté c'est d'y aller, mais il faut s'assurer que cela fonctionne d'un point de vue technique", a assuré un grand banquier.

Pour rappel, en 2017, lorsque le plafond était passé de 20 à 30 euros, la mise à jour à distance des terminaux de paiement et des cartes bancaires avait engendré de nombreux problèmes. Il aura ainsi fallu environ trois ans pour renouveler la totalité du parc de cartes détenues par les particuliers. Pour le passage de 30 à 50 euros, les banques doivent se prononcer en tout début de semaine prochaine...

Hausse de 4% entre début mars et avant le confinement

Considéré comme un geste barrière contre le risque de propagation du Covid-19, le paiement sans contact a grimpé de 4% sur la tranche des paiements de 0 à 30 euros début mars, soit avant le confinement, et la fin du mois, d'après les estimations du Groupement des cartes bancaires CB (GIE CB), relayées par 'MoneyVox'. L'utilisation du sans contact a notamment progressé dans les pharmacies (+10%) et les boulangeries (+6%).

Si la progression du paiement sans contact peut paraître limitée depuis la crise, c'est parce le montant moyen des achats des Français a fortement progressé. Selon 'Europe 1', plus de quatre paiements sur dix sont désormais supérieurs à 30 euros. Dans les hypermarchés, le panier moyen est passé de 45,33 à 74,56 euros.

Les retraits chutent de 40 à 50%

A l'inverse, les retraits dans les distributeurs ont fortement chuté, comme l'a confirmé le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau mercredi. "Nous voyons même une tendance à la baisse assez forte, entre 40 et 50 % de retraits en moins aux distributeurs, c'est d'ailleurs logique avec le confinement", a-t-il affirmé sur 'RTL'.

En revanche, il a refusé de parler d'"abandon du cash". "Quand les personnes sont chez elles, évidemment elles sortent moins, on le disait tout à l'heure elles consomment moins sur les points de vente, et elles utilisent moins de billets", a-t-il expliqué. A noter que les commerçants n'ont pas le droit de refuser le paiement en espèces, comme l'avait rappelé Bercy.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.