Coronavirus : le tourisme mondial s'est effondré de 70% entre janvier et août

Coronavirus : le tourisme mondial s'est effondré de 70% entre janvier et août
Tourisme, Australie, Bondi beach, covid-19

Boursier.com, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 07h51

Selon l'Organisation mondiale du tourisme, cette chute représente 700 millions d'arrivées de touristes en moins et une perte de 730 milliards de dollars pour le secteur touristique mondial...

Dévasté par le Covid-19, le tourisme mondial a connu une chute vertigineuse sur les 8 premiers mois de l'année. Selon les chiffres dévoilés par l'Organisation mondiale du tourisme, les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 70% dans le monde entre janvier et août par rapport à la même période en 2019.

Selon l'agence des Nations unies basée à Madrid, "les restrictions de voyage", "la lenteur de l'endiguement du virus", "la faible confiance des consommateurs", "l'absence de réponse coordonnée entre les pays pour garantir des protocoles communs et des restrictions coordonnées", ainsi que "la détérioration du contexte économique" ont engendré ce plongeon du tourisme...

Atteinte en premier par l'épidémie de Covid-19, l'Asie-Pacifique est la région la plus durement frappée (-79%). Elle est suivie par l'Afrique et le Moyen-Orient (-69%), l'Europe (-68%) et le continent américain (-65%), précise l'OMT dans un communiqué.

Un été catastrophique

Cette dégringolade représente 700 millions d'arrivées de touristes en moins et une perte de 730 milliards de dollars pour le secteur touristique mondial, "soit plus de huit fois la perte enregistrée après la crise financière mondiale de 2009", selon l'agence des Nations unies.

La saison estivale a été particulièrement catastrophique... Selon le plus récent baromètre de l'OMT, les arrivées internationales ont chuté de 81% en juillet et de 79% en août, alors qu'il s'agit traditionnellement des deux mois les plus chargés de l'année dans l'hémisphère nord.

Si le plongeon des arrivées estivales en Europe a été légèrement moins forte qu'ailleurs (-72% en juillet et -69% en août), "cette reprise a été de courte durée car de nouvelles restrictions de voyage ont été réintroduites sur fond de rebond des contagions", a souligné l'OMT.

Pas de rebond avant 2022 ?

"Ce déclin sans précédent a des conséquences sociales et économiques dramatiques et met en danger des millions d'emplois et d'entreprises" et "souligne la nécessité urgente de relancer le tourisme en toute sécurité, de manière opportune et coordonnée", a averti le secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili.

Le groupe d'experts de l'OMT prévoit un rebond du tourisme international en 2021, principalement au troisième trimestre de 2021. Mais l'agence note cependant qu'environ 20% d'entre eux suggèrent que le rebond ne pourrait se produire qu'en 2022...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.