Coronavirus : les commerçants veulent rester ouverts

Coronavirus : les commerçants veulent rester ouverts©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 15h19

L'Alliance du commerce réclame "le maintien de l'ouverture de tous les commerces en journée et le week-end", alors qu'Emmanuel Macron doit annoncer de nouvelles restrictions sanitaires...

L'inquiétude monte pour les commerçants... Alors qu'Emmanuel Macron s'exprimera lors d'une allocution ce mercredi à 20h à la télévision pour annoncer de nouvelles mesures afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus, qui pourraient aller jusqu'au reconfinement généralisé, l'Alliance du commerce a demandé au gouvernement de maintenir les magasins ouverts en cette période de fin d'année cruciale.

"Conformément à la volonté du gouvernent d'assurer la continuité de l'activité économique, nous demandons solennellement le maintien de l'ouverture de tous les commerces en journée et le week-end afin de permettre aux enseignes de réaliser leur activité et d'accueillir les clients", a écrit dans un communiqué l'organisation professionnelle qui regroupe trois fédérations du commerce organisé (la FEH, l'UCV et la FEC).

Alors que l'hypothèse de l'extension des mesures de couvre-feu à partir de 19h en semaine et d'un reconfinement le week-end est fortement évoquée ces derniers jours, et que le scénario d'un nouveau confinement généralisé semble l'emporter depuis mardi soir, de tels dispositifs auraient "conséquences considérables pour les entreprises du commerce de notre secteur", a-t-elle alerté.

Déjà deux hivers "catastrophiques"

Le samedi est pour de très nombreuses enseignes la première journée de chiffre d'affaires, pouvant représenter entre 30 et 50% de l'activité hebdomadaire, en fonction de la localisation du magasin, rappelle l'organisation qui représente 27.000 magasins.

"Le commerce est en danger. Après deux hivers catastrophiques marqués par les 'Gilets jaunes' et les mouvements sociaux, la crise sanitaire a déjà entraîné une perte de plus de 20% du chiffre d'affaires de nos entreprises depuis le début de l'année. Déjà en grande difficulté, le commerce ne pourra pas supporter de nouvelles contraintes durant les fêtes de fin d'année", prévient Yohann Petiot, directeur général de l'Alliance du Commerce, rappelant que cette période représente 20% du chiffre d'affaires annuel des enseignes de mode.

Risque d'"aggraver la distorsion de concurrence"

Il estime que le gouvernement doit absolument "préserver l'ouverture de tous les commerces au-delà de 19h et laisser aux consommateurs la possibilité de réaliser leurs achats en magasin le week-end". Pour rappel, quelque 46 millions de Français sont déjà soumis à un couvre-feu nocturne entre 21h et 6h du matin.

"De nouvelles restrictions aggraveraient encore davantage la distorsion de concurrence entre le commerce en ligne et physique, mettant en péril de nombreuses entreprises et des milliers d'emplois", a ajouté le directeur général de l'Alliance du Commerce.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.