Coronavirus : les compagnies aériennes touchées en plein vol

Coronavirus : les compagnies aériennes touchées en plein vol
Emirates Airlines

Boursier.com, publié le mercredi 04 mars 2020 à 08h27

Emirates, qui a notamment supprimé des vols vers l'Iran, Bahreïn et une grande partie de la Chine, dispose de plus de ressources en personnel que nécessaire...

Le secteur aérien reste un des plus touchés par l'épidémie de coronavirus qui fragilise l'économie mondiale. De nombreuses compagnies ont coupé leurs vols à destination et en provenance de la Chine, mais aussi d'autres pays, comme l'Iran et voient leur activité très impactée.

La compagnie aérienne Emirates Airline va beaucoup plus loin, puisqu'elle a demandé à ses salariés de prendre jusqu'à un mois de congés sans solde en raison de la propagation rapide de l'épidémie.

Le coronavirus l'a contrainte à annuler des vols à travers le monde. Emirates, qui a notamment supprimé des vols vers l'Iran, Bahreïn et une grande partie de la Chine, dit dans un communiqué disposer de plus de ressources en personnel que nécessaire...

100.000 salariés chez Emirates

"Au regard de cette disponibilité en ressources supplémentaires et compte tenu du fait que de nombreux salariés souhaitent utiliser leurs congés, nous avons offert à nos employés la possibilité de bénéficier de congés ou d'en faire la demande pour des congés sans solde d'une durée maximale d'un mois", a déclaré Adel al Redha, le directeur des opérations de la compagnie.

Emirates comptait plus de 100.000 salariés, dont 21.000 hôtesses et stewards et 4.000 pilotes date de la clôture de son dernier exercice annuel, à fin mars 2019.

Lufthansa réduit ses vols

Le transporteur allemand Lufthansa a annoncé lundi qu'il prolongeait jusqu'au 24 avril la suspension des vols entre l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche et la Chine Continentale par ses compagnies Lufthansa, SWISS et Austrian Airlines. Les vols à destination de Téhéran resteront suspendus jusqu'au 30 avril.

La compagnie aérienne KLM, branche néerlandaise du groupe Air France KLM, va prolonger la suspension de ses liaisons vers certaines localités chinoises jusqu'au 3 mai en raison de l'épidémie de coronavirus. KLM a en revanche confirmé la reprise de ses liaisons vers Pékin et Shanghai à compter du 29 mars.

Baisse des recettes

L'Association internationale du transport aérien (IATA) a évalué mi-février l'impact du COVID-19 sur le secteur. L'organisation estime que l'épidémie pourrait se traduire par une diminution potentielle de 13% de la demande de passagers pour les transporteurs de la région Asie-Pacifique sur une année entière...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.