Coronavirus : les ventes de smartphones en chute libre

Coronavirus : les ventes de smartphones en chute libre
téléphone mobile foule

Boursier.com, publié le lundi 23 mars 2020 à 18h08

Selon les données du cabinet Strategy Analytics, les ventes en février ont dégringolé de 38% par rapport à la même période l'année dernière.

"C'est la plus grande chute dans l'histoire du marché des smartphones"... Selon les derniers chiffres de la société d'analystes Strategy Analytics, les ventes mondiales de smartphones se sont effondrées le mois dernier de 38% sur un an. En cause ? Les délais de production en Chine, mais aussi la demande affaiblie par la pandémie de coronavirus.

Ainsi, quelque 61,8 millions de livraisons de smartphones ont été effectuées dans le monde en février 2020, contre 99,2 millions sur la même période l'an dernier, a détaillé Linda Sui, directrice de Strategy Analytics.

Pourtant, février est traditionnellement un mois phare pour l'industrie du smartphone, car se tient habituellement à cette période le Mobile World Congress de Barcelone, où sont présentés les tout derniers modèles d'Apple, Samsung et autres fabricants. Mais cet événement annuel a été annulé pour éviter la propagation du Covid-19.

Huawei, première victime

Pour rappel, Apple avait prévenu, dès mi-février, qu'il n'atteindrait pas ses objectifs de ventes ce trimestre en raison de la pandémie de coronavirus. Le géant américain évoquait notamment des difficultés d'approvisionnement et la baisse de la demande chinoise. Les 42 boutiques d'Apple en Chine ont rouvert, mais tous ses magasins dans le reste du monde restent fermés jusqu'au 27 mars.

Les mesures radicales de confinement des populations et leurs conséquences pour la consommation n'ont pas également épargné Samsung, le leader mondial des smartphones et les fabricants chinois. Pour Huawei d'ailleurs, les livraisons ont chuté de 55% en février, passant de 12,2 à 5,5 millions d'unités distribuées.

Cette dégringolade profite à Xiaomi, moins affecté par le confinement chinois. L'entreprise basée à Pékin double ainsi Huawei et se positionne sur la troisième marche du podium (après Samsung et Apple), avec 6 millions d'unités écoulées.

Pas de reprise en mars

Par ailleurs, le cabinet ne prévoit pas de redressement pour le mois de mars, et ce "malgré les signes de reprise en Chine". "La peur du coronavirus s'est propagée en Europe, en Amérique du Nord et ailleurs, et des centaines de des millions de consommateurs semblent réticents à acheter de nouveaux appareils", affirme l'analyste Yiwen Wu.

"L'industrie des smartphones va devoir travailler plus dur que jamais pour faire repartir les ventes dans les semaines qui viennent, avec des promotions en ligne ou des offres combinées avec d'autres produits populaires comme les montres connectées", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.